L’Afrique du Sud: le pays d’Afrique le plus touché par le Covid-19

L’Afrique comptait ce lundi 24 août plus d’un million de cas de coronavirus confirmés, pour 27 783 morts, Selon le bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique.
L’Afrique du Sud est le pays d’Afrique subsaharienne le plus touché par le Covid-19, avec plus de 600 000 infections et 13 000 morts recensés à ce jour.

L’économie sud-africaine devrait mettre cinq ans pour se relever de la récession annoncée en 2020 suite à la pandémie de coronavirus. L’organisation des Nations unies à l’origine de l’annonce prédit aussi une forte hausse de la pauvreté et des inégalités.

Le produit intérieur brut du pays le plus industrialisé du continent africain devrait reculer plus de 7% cette année, selon les prévisions de sa Banque centrale.

Le strict confinement du pays mis en place par le président Cyril Ramaphosa pour tenter d’enrayer la propagation du Covid-19 a plongé l’activité du pays déjà ralentie dans une incertitude.

Le pays est englué depuis plus de dix ans dans une crise caractérisée par une croissance molle, la détérioration des finances publiques et un taux de chômage atteignant les 30%.

Selon l’UNDP, la crise sanitaire devrait faire bondir de 66% l’extrême pauvreté dans le pays et faire retomber un tiers (34%) des ménages des classes moyennes dans la catégorie des foyers « vulnérables ».

Le président Ramaphosa, qui a déjà lancé un plan de soutien inédit aux entreprises et aux plus démunis de 24 milliards d’euros, en a promis lundi un autre pour promouvoir une « nouvelle économie qui crée des emplois et favorise une croissance inclusive »

Les pays les plus touchés par la pandémie de Covid-19 sont l’Afrique du Sud, avec 609 773 cas dont 13 059 décès, l’Égypte, avec 97 340 cas dont 5 262 décès, le Maroc, avec 52 349 cas dont 888 décès, le Nigeria, avec 52 227 cas dont 1 002 décès ou encore le Ghana, avec 43 094 dont 256 décès.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié de « meurtre » les affaires de corruption entourant les équipements de protection (EPI) qui sont utilisés dans le cadre de la pandémie de Covid-19, notamment en Afrique du Sud.

De son côté, le gendarme de l’éthique publique en Afrique du Sud a indiqué début août enquêter sur plusieurs plaintes concernant des défaillances dans la gestion par l’État de la pandémie de Covid-19, notamment dans l’attribution de contrats d’équipements ou à des centres de quarantaine.

Face à un pic de Covid-19, le Rwanda et l’Ouganda, deux pays d’Afrique de l’Est qui avaient imposé un confinement strict pour lutter contre le Covid-19, n’excluent pas un reconfinement.

par: Arab Observer

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer