L’armée nationale libyenne a arrêté l’un des Daech les plus dangereux

L’armée nationale libyenne a annoncé que ses forces avaient arrêté l’un des plus dangereux de l’Etat islamique syrien, Mohamad al-Ruwaidani, alors qu’il était engagé dans des combats sur l’un des axes de la capitale, Tripoli.

“Les unités des Forces armées libyennes dans les axes de Tripoli arrêtent un membre de l’Etat islamique syrien, Mohamad al-Ruwaidani, connu sous le nom d’Abou Bakr al-Ruwaidani, l’un des éléments les plus dangereux de l’Etat islamique en Syrie”, a déclaré le général de division Ahmed al-Mismari, porte-parole de “l’Armée nationale libyenne”.L’armée nationale libyenne

Il a ajouté qu’al-Ruwaidani s’était déplacé en Libye “sous les auspices des services de renseignements turcs en tant qu’émir de la Légion du Levant”, soulignant qu’il se battait avec les forces du gouvernement de l’union national dans les rangs des forces “dirigées par des officiers turcs”.

Il a poursuivi: “C’est encore une autre preuve de la relation entre Erdogan, l’Etat islamique et les organisations extrémistes en général.”
Selon des sources des renseignements irakiens, al-Ruwaidani est un résident de Baba Amr dans la province syrienne de Homs.

Elle a ajouté qu’il avait rejoint l’Etat islamique en septembre 2014 avant de rejoindre la Légion du Levant, qui a été formée avec le parrainage turc.

Des sources des renseignements ont indiqué qu’Al-Ruwaidani avait reçu une formation avancée dans la ville de Tal Rifaat fin 2014, et avait ensuite participé aux combats de l’armée turque contre les Kurdes dans le nord de la Syrie.

Les sources ont également révélé qu’Al-Ruwaidani avait participé à la liquidation d’un certain nombre de dirigeants kurdes dans les forces de la Syrie démocratique, alors qu’il supervisait la torture et le pillage de maisons kurdes dans le nord de la Syrie.

D’un autre côté, des sources libyennes ont rapporté lundi que l’armée nationale libyenne avait effectué une série de frappes aériennes sur des sites de milices à la base aérienne de Maitika à Tripoli.

Les sources ont indiqué que l’armée nationale libyenne avait bombardé des positions de milice dans la direction de la sécurité de Gharyan, dans le nord-ouest du pays.
Plus tôt, Al-Mesmari a annoncé que l’armée de l’air avait commencé à restaurer la pleine souveraineté sur un certain nombre de régions du pays.

Il a souligné que les forces armées libyennes ont fait de grandes transformations au cours des 72 dernières heures, soulignant que les opérations militaires n’ont pas cessé.
Al-Mesmari a confirmé que l’armée de l’air libyenne, qui mène une guerre contre le terrorisme, a abattu plus de 13 drones turcs.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer