L’Autorité palestinienne reprend sa coordination sécuritaire avec Israël

L’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas va reprendre sa coordination sécuritaire avec Israël, officiellement à l’arrêt depuis mai dernier, a annoncé mardi 17 novembre l’un de ses ministres.

«A l’aune des contacts à l’international de Mahmoud Abbas (…) et compte tenu des engagements écrits et verbaux que nous avons reçus des Israéliens, nous allons reprendre les relations là où elles étaient avant le 19 mai 2020», date de l’annonce de l’arrêt de la coordination sécuritaire, a déclaré le ministre palestinien des Affaires civiles, Hussein al-Cheikh.

Mahmoud Abbas avait alors dit que son gouvernement ne se sentait plus lié par “tous ses accords et ententes avec les gouvernements américain et israélien, et toutes ses obligations basées sur ces ententes et ces accords,  compris celles relatives à la sécurité”.

Il avait justifié en mai l’arrêt de la coordination sécuritaire pour protester contre le projet israélien, aujourd’hui suspendu, d’annexion de pans de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par l’armée israélienne depuis 1967.

En arrêtant sa coordination avec Israël, l’Autorité palestinienne avait aussi arrêté de recevoir les transferts de taxes, notamment douanières, perçues par Israël pour le compte de cette institution.

Privée de ces revenus, l’Autorité palestinienne avait dû amputer le salaire de ses fonctionnaires et ce, à une période où l’économie palestinienne tourne au ralenti en raison de la pandémie de Covid-19.

Cette annonce intervient à la veille de l’arrivée en Israël du chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, dont les Palestiniens ont salué la victoire du démocrate Joe Biden à la présidentielle américaine.
Cheikh n’a pas précisé si un retour aux relations israélo-palestiniennes d’avant le 19 mai signifierait aussi la reprise des transferts de taxes à l’Autorité palestinienne.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page