<link rel="stylesheet" id="jazeera-css" href="//www.fontstatic.com/f=jazeera" type="text/css" media="all">

Le congrès américain ecoute l’ancien envoyé spécial américain pour l’Ukraine dans le cadre d’une procédure de la destitution

L’ancien envoyé spécial américain pour l’Ukraine a été entendu jeudi pendant plus de huit heures par le Congrès américain, dans le cadre de l’enquête en vue de la destitution du président Trump.
Son témoignage a fourni “des preuves abondantes”, selon un démocrate. Elles montrent que, pour obtenir une rencontre avec Donald Trump, il a été demandé au président ukrainien Volodymyr Zelensky qu’il enquête sur l’élection de 2016 et les Biden, a ajouté à la sortie de l’audition l’élu Eric Swalwell.
L’ex-envoyé spécial Kurt Volker a également affirmé qu’au département d’Etat, au moins un responsable s’était inquiété qu’une aide militaire destinée à l’Ukraine ait été suspendue “à cause d’une campagne politique interne” et que l’avocat personnel de Donald Trump, Rudy Giuliani, menait une enquête sur les Biden.

Tout autre son de cloche du côté des républicains, pour qui l’audition à huis clos de Kurt Volker démontre qu’il n’y a eu absolument aucune pression contre Kiev.
Le président américain Donald Trump est sous la menace d’une mise en accusation, parce qu’il a demandé à son homologue ukrainien de l’aider à rassembler des informations compromettantes sur le démocrate Joe Biden, bien placé pour l’affronter lors de la présidentielle de 2020.

Martelant que son échange avec Volodymyr Zelensky était “parfait”, Donald Trump a déclaré jeudi qu’il pourrait “assurément” formuler la même demande auprès du président chinois. Il a ensuite défendu avoir “le droit absolu, peut-être même le devoir” d’enquêter sur la corruption, quitte à “demander ou de proposer à d’autres pays de nous aider”.
Selon le rapport d’un lanceur d’alerte, Kurt Volker s’est rendu à Kiev le lendemain de l’appel entre Donald Trump et Volodymyr Zelensky afin de “donner des conseils aux autorités ukrainiennes sur la manière de ‘composer’ avec les demandes du président”.
De l’aveu du département d’Etat, Kurt Volker a également aidé à organiser une rencontre entre Rudy Giuliani et un membre de l’entourage de Volodymyr Zelensky.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Optimized with PageSpeed Ninja