fbpx

Le coronavirus frappe plus durement les travailleurs du secteur de la santé

Le coronavirus semble frapper plus durement les travailleurs du secteur de la santé que les autres qui contractent la maladie, mais on ne sait pas pourquoi, selon plusieurs experts.
“Nous connaissons le taux de mortalité élevée chez les personnes âgées, mais pour des raisons que nous ne comprenons pas, certains professionnels de la santé qui se trouvent en première ligne courent le risque de l’attraper sous une forme plus grave que les autres patients touchés malgré leur jeune âge”, a déclaré avec inquiétude le professeur Peter Hotez, doyen de la National School of Tropical Medicine du Baylor College…

L’inquiétude grandit, en effet, quant à la propagation du coronavirus dans les hôpitaux américains, rapporte le site de CNN.
“Il n’y a rien de plus déstabilisant de voir les professionnels de la santé tomber malades”, a estimé le professeur.
Et de se poser la question du caractère du virus qui les rendrait plus malades que les autres patients.
“Peut-être que cela est dû à une plus forte dose de virus qu’ils reçoivent”, a-t-il émis comme hypothèse, avant d’estimer que ce virus était encore une énigme pour beaucoup : “Nous ne savons pas vraiment. Il faudra du temps pour l’étudier.”
Et de conclure que la prévention est essentielle : “Nous devons faire quelque chose pour donner aux professionnels de la santé qui se trouvent en première ligne un niveau de confort supplémentaire et leur fournir tout le matériel nécessaire dont ils ont besoin”, a répété cet expert.

Le gouvernement américain a commandé 500 millions de masques du type N95 dans le contexte de la pandémie de Covid-19, a annoncé Donald Trump mercredi, sans donner de détail sur les entreprises concernées.
Plusieurs entreprises américaines ont déjà entrepris la confection de ces masques, selon le président américain. Le gouvernement américain a aussi demandé aux entreprises de construction de faire dons de leurs masques au secteur de la santé, a assuré Donald Trump.
Début février, la mort du docteur Li Wenliang, un ophtalmologue de Wuhan âgé de 34 ans, avait provoqué un déferlement d’émotion et de colère dans le pays, le médecin faisant figure de martyr de l’épidémie. M. Li avait en effet été réprimandé par la police après avoir donné l’alerte fin décembre sur la propagation du nouveau virus, avant de le contracter lui-même quelques jours plus tard. Liu Zhiming, directeur de l’hôpital de Wuchang à Wuhan, est également décédé. Selon les autorités chinoises, plus de 1.700 membres du personnel médical ont été contaminés dans le pays, pour l’essentiel dans la province du Hubei, la plus touchée par l’épidémie et dont Wuhan est la capitale.

par: Arab Observer

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer