Le procureur tunisien nie la présence de matière toxique dans l’enveloppe suspecte

Le procureur tunisien a confirmé, vendredi, que l’enveloppe qui a été envoyée à la présidence ne contient aucune matière toxique, stupéfiante, dangereuse ou explosive.

Le procureur tunisien relevant du tribunal de première instance de Tunis a indiqué, ce vendredi 29 janvier 2020, que les examens effectués, par les services de la Direction des affaires criminelles d’El Gorjani, sur le courrier suspect reçu par la présidence de la République, ont démontré qu’il n’existe aucune substance toxique ou dangereuse sur l’enveloppe.

Le parquet a déclaré, dans un communiqué, qu’après avoir examiné le rapport technique et effectué des tests techniques sur l’enveloppe suspecte au moyen de dispositifs techniques et de manière scientifique, ils ont constaté qu’elle ne contenait aucun produit toxique suspect, stupéfiant, dangereux. ou des matières explosives. ” la police scientifique a rendu son rapport le jour même et renvoyé le papier à la présidence de la République.

Le parquet a ajouté qu’il avait reçu un rapport de la sous-direction du renseignement pénal et scientifique du ministère de l’Intérieur, à travers la sous-direction des affaires pénales en Tunisie, concernant le rapport technique”.

La présidence avait indiqué hier qu’un courrier ne portant pas le nom de l’expéditeur a été envoyé à la présidence de la République le 25 janvier. La cheffe de cabinet, Nadia Akecha l’a ouvert et a trouvé une enveloppe vide. Cependant, son état de santé s’est dégradé dès l’ouverture du courrier. Elle s’est évanouie et elle a pratiquement perdu la vue, en plus d’une forte migraine, toujours selon le communiqué de Carthage.

L’enveloppe a été placée dans une déchiqueteuse, avant qu’elle ne soit envoyée au ministère de l’Intérieur. La présidence a souligné que la nature de la substance contenue dans l’enveloppe n’a pas encore été déterminée. Et d’ajouter que la cheffe de cabinet a été transférée à l’hôpital militaire pour effectuer le diagnostic nécessaire afin de déterminer les causes derrière son malaise.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page