fbpx

Les forces syriennes continuent de chasser les terroristes d’Alep et d’Idlib

Les forces syriennes continuent de reprendre le contrôle des banlieues d’Alep et d’Idlib, en chassant les terroristes de plusieurs localités, indique l’agence Sana. Des opérations de ratissage sont entamées à Khan al-Assal et Mansoura pour désamorcer les mines abandonnées par les groupes terroristes.
L’armée gouvernementale syrienne a progressé dans la banlieue ouest d’Alep et a repris le contrôle sur Kfar Daël, Mansoura, Tal Choueihneh et Halaqim, en sécurisant ainsi la ville. Situé au nord-ouest de Khan Cheikhoun, près d’Idlib, le village de Rakaya a également été libéré, a informé de sources de presse.

Les unités de l’armée syrienne continuent de lutter contre les groupes terroristes déployés dans la banlieue ouest et nord d’Alep, a indiqué un correspondant de Sana. De plus, elles mènent des combats contre les terroristes dans la région de Kfar Daël, Tal Choueihnet, Mansoura et Halaqim, précise l’agence.
Les forces syriennes ont également lancé des opérations de ratissage à Khan al-Assal et Mansoura pour neutraliser les mines laissées par les terroristes. Des forces de sécurité intérieure sont déployées pour maintenir l’ordre dans les régions concernées.
Début février, le contrôle avait été rétabli par l’armée gouvernementale sur plus de 600 kilomètres carrés dans les gouvernorats d’Alep et d’Idlib.

Le 26 janvier, l’armée syrienne a lancé une offensive dans l’ouest d’Alep à cause des pilonnages quotidiens de quartiers de cette ville par des terroristes. Ceux-ci se sont soldés par des dizaines de tués parmi la population civile. Les terroristes n’ont cessé de tirer sur la ville malgré le cessez-le-feu annoncé en janvier. Le 27 janvier, les troupes gouvernementales ont réussi à rompre les premières lignes de défense des terroristes dans l’ouest d’Alep.
Le 9 février, l’état-major syrien a annoncé la reprise de la ville clé de Saraqeb, ce qui a permis à l’armée de chasser les terroristes d’un territoire de plus de 600 kilomètres carrés dans le gouvernorat d’Idlib et dans celui d’Alep.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer