L’IFAB modifie les règles sur les mains et du hors-jeu dans le football

L’IFAB a décidé de clarifier la règle sur les mains dans le football. Une refonte de la règle du hors-jeu est par ailleurs en préparation.

“Nous allons tester des changements potentiels. On peut penser à une nouvelle loi qui favorise un peu plus l’attaque dans le football”, a indiqué Gianni Infantino, le patron de la Fédération internationale.

« Etant donné que l’interprétation des fautes de main n’a pas toujours été cohérente en raison d’applications incorrectes de la loi, les membres de l’IFAB confirment que tout contact de la main ou du bras d’un joueur avec le ballon n’est pas une infraction. »

Désormais, une main sera donc sanctionnable si elle est volontaire, allant délibérément vers le ballon, ou si elle résulte d’un agrandissement de la surface corporelle. « Un joueur est considéré comme ayant rendu son corps anormalement plus grand lorsque la position de sa main (ou de son bras) n’est pas justifiée par le mouvement du corps du joueur pour cette situation spécifique », écrit l’IFAB, en appelant au « jugement » des arbitres dans ce dernier cas. Donc à une interprétation de l’éventuel mouvement suspicieux.

Les mains offensives n’étant plus forcément répréhensibles en revanche. « Une main accidentelle qui conduit un coéquipier à marquer un but ou à avoir une occasion de marquer un but ne sera plus considérée comme une infraction », annonce l’International Football Association Board.

Au-delà de cette clarification, l’IFAB promet de se pencher sur la question épineuse du hors-jeu. « Le principal problème des gens avec le VAR concerne la règle du hors-jeu. Vous avez des hors-jeu sifflés pour une fraction de centimètre… Il est temps de changer cela rapidement », déclarait dernièrement Arsène Wenger, Directeur du développement du football mondial à la Fifa. Le patron même de la Fifa, Gianni Infantino, y consent. « Nous allons tester des changements potentiels. On peut penser à une nouvelle loi qui favorise un peu plus l’attaque dans le football. »

L’idée, ainsi, serait de juger licite la position d’un joueur en phase offensive dès lors qu’une partie de son corps pouvant marquer un but se trouve sur la même ligne que le dernier défenseur adverse. A ce jour, une seule de ces parties (la tête, le corps ou le pied) en position illicite permet de valider le hors-jeu.

A compter du 1er juillet, voire avant si les différentes ligues nationales le jugent nécessaire, la règle sur les mains dans le football va être affinée. Dernièrement, les polémiques en la matière se sont multipliées, aussi l’IFAB, l’instance garante des lois du jeu, a-t-elle décidé de mettre les points sur les i.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page