Ligue arabe: le plan de Trump est un gaspillage des droits légitimes des Palestiniens

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul-Gheit, a déclaré mercredi que”Nous sommes ouverts à tout effort entrepris pour parvenir à la paix”, et il ajoute: “Une première lecture (de ce plan) révèle des pertes considérables pour les droits légitimes des Palestiniens sur leurs terres”.

M. Aboul-Gheit a ajouté que parvenir à une paix juste et durable entre les Israéliens et les Palestiniens nécessitait une volonté des deux parties. “Tout plan sérieux visant à instaurer la paix doit prendre en compte les aspirations des deux parties avec des concessions équitables de part et d’autre”.

La Ligue arabe a affirmé que le plan de paix américain n’est pas contraignant et que la réalisation de la paix entre les Israéliens et les Palestiniens dépend de la volonté des deux parties, et non de la volonté d’une partie par rapport à l’autre.
Dans ce contexte, elle s’est dit ouverte à tout effort sérieux pour parvenir à la paix tout en expliquant sa compréhension des motivations américaines pour aider à résoudre le conflit israélo-palestinien.

“Une paix juste et durable ne peut être obtenue en ignorant la réalité de l’occupation israélienne des territoires palestiniens depuis 1967, ou en oeuvrant à légitimer l’occupation”, a rapporté le communiqué.
Pour la Ligue des États arabes, le critère principal pour juger tout plan de paix est l’étendue de sa compatibilité avec le droit international et les principes d’équité et de justice.
“Tout plan sérieux pour parvenir à la paix doit répondre aux attentes des deux parties et prendre leurs intérêts en considération en parallèle, afin que les concessions faites soient égales”, peut-on lire dans le communiqué.
En effet, la Ligue arabe tiendra, samedi, une réunion ministérielle d’urgence, à la demande de la Palestine, avec la participation du président Mahmoud Abbas pour discuter des moyens de faire face au prétendu “accord du siècle”.

Le plan, qui a été rejeté par l’Autorité palestinienne et toutes les factions de la résistance, prévoit la création d’un État palestinien sous la forme d’un archipel relié par des ponts et des tunnels et de faire de la ville de Jérusalem la capitale “indivisible” d’Israël.
De grandes manifestations ont eu lieu, mardi, dans les villes de Cisjordanie et de la Bande de Gaza occupées, rejetant le prétendu plan américain.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page