fbpx

L’Iran a libéré le chercheur Roland Marchal

L’Iran a libéré le chercheur Roland Marchal, lequel arrivera en France ce samedi 21 mars, a confirmé l’Élysée. «Heureux» d’annoncer cette nouvelle, Emmanuel Macron a demandé la libération «immédiate» de la chercheur franco-iranienne Farida Adelkha, toujours emprisonnée dans ce pays quant à elle.
Téhéran a pris la décision de rendre sa liberté au chercheur Roland Marchal, emprisonné en Iran depuis le mois de juin 2019. Il devra arriver dans l’Hexagone ce samedi 21 mars en milieu de journée, a déclaré l’Élysée.
Emmanuel Macron, qui a été «heureux» de faire une telle annonce, a toutefois demandé la libération d’une autre chercheur.

«Le Président de la République exhorte les autorités iraniennes à libérer immédiatement notre compatriote Fariba Adelkhah toujours emprisonnée en Iran», a ajouté la présidence dans un communiqué.
C’est la chaîne de télévision publique Irib qui avait annoncé dans la soirée du 20 mars la libération de M. Marchal en échange de celle de Jalal Ruhollahnejad, un ingénieur iranien accusé par Washington d’avoir voulu faire rentrer du matériel technologique en Iran en violation des sanctions américaines contre Téhéran, rappelle la justice iranienne sur son site. La justice française avait autorisé son extradition vers les États-Unis il y a quelques jours.

Fariba Adelkhah est directrice de recherche au centre de recherches internationales de Sciences Po à Paris et est âgée de 60 ans. Soupçonnée d’espionnage, elle a été interpellée en juin par les Gardiens de la Révolution.
Roland Marchal est quant à lui membre du Centre d’études et de recherches internationales (CERI-SciencesPo) et a été arrêté en juin dernier, alors qu’il tentait de rejoindre Fariba Adelkhah.

En janvier, la justice iranienne avait abandonné l’accusation d’espionnage contre l’anthropologue – dont Téhéran ne reconnaît pas la double nationalité – qui reste toutefois accusée de propagande contre le système et collusion contre la sécurité nationale.

Par: Arab Observer

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer