Abiy Ahmed ordonne le lancement de l’offensive finale contreTigré

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a ordonné jeudi, à l’issue d’un ultimatum de 72 heures, le lancement de l’offensive finale contre les autorités dissidentes du Tigré, encerclées à Mekele, la capitale d’un demi-million d’habitants de cette région du Nord de l’Ethiopie.

L’armée éthiopienne a reçu l’ordre de “mener la (…) dernière phase” de l’offensive lancée le 4 novembre contre le TPLF qui défiait son autorité depuis plusieurs mois, indique le Premier ministre, promettant que “tout sera mis en oeuvre pour que la ville de Mekele (…) ne subisse pas de graves dégâts” et “pour protéger les civils”.

“La période de 72 heures accordée à la clique criminelle du TPLF pour se rendre pacifiquement est désormais terminée et notre campagne de rétablissement de l’ordre est entrée dans sa phase finale”, a-t-il par ailleurs écrit sur Twitter, promettant que “tout serait mis en œuvre pour que la ville de Mekele (…) ne subisse pas de graves dégâts” et “pour protéger les civils”.

Le Premier ministre, qui affirme également que des “milliers de combattants du TPLF se sont rendus” sans que ce soit vérifiable, appelle “les habitants de Mekele et ses environs à déposer les armes, à se tenir à l’écart des cibles militaires et à prendre toutes les précautions nécessaires”.

Le gouvernement fédéral avait poliment décliné lundi l’offre de médiation dont l’Union africaine (UA), qui a son siège à Addis Abeba, a chargé les trois anciens présidents mozambicain Joaquim Chissano, libérienne Ellen Johnson-Sirleaf et sud-africain Kgalema Motlanthe.

L’ONU a fait part, jeudi, de son inquiétude quant aux pénuries “très critiques” dans la région du Tigré, où la population de 6 millions d’habitants reste isolée et sa capitale, menacée d’attaques par les forces éthiopiennes cherchant à arrêter les dirigeants régionaux.

Alors que le carburant et les liquidités s’épuisent, plus d’un million de personnes sont désormais déplacées et la nourriture pour près de 100 000 réfugiés d’Érythrée aura disparu dans une semaine, selon un rapport publié dans la nuit. Par ailleurs, plus de 600 000 personnes dépendant des rations alimentaires mensuelles ne les ont pas reçues ce mois-ci.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page