USA, France et Allemagne soutiennent l’Ukraine face aux troupes russes à sa frontière

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, et ses homologues français Jean-Yves Le Drian et allemand Heiko Maas ont réaffirmé leur soutien à l’Ukraine face aux mouvements de troupes russes à sa frontière, vendredi lors d’entretiens téléphoniques.

Jean-Yves Le Drian a dit avoir “souligné dans le cadre de ces échanges la vive préoccupation et la grande vigilance de la France à l’égard” de ces “récents mouvements significatifs de forces militaires russes”.

“La France considère important et urgent que la Russie puisse apporter de manière transparente, notamment par les mécanismes prévus à l’OSCE, des clarifications sur le cadre et les motivations de ces mouvements. Nous appelons la Russie à cesser ses provocations et à prendre sans délai les initiatives nécessaires pour engager la désescalade”, a ajouté le chef de la diplomatie française, cité dans un communiqué du Quai d’Orsay.

Les chefs de la diplomatie américaine et française “ont discuté de la nécessité pour la Russie de mettre fin à sa rhétorique dangereuse et irresponsable, aux mouvements de troupes en Crimée occupée et le long des frontières de l’Ukraine et aux provocations unilatérales de la Russie le long de la ligne de contact dans l’est de l’Ukraine”, a déclaré le département d’Etat à Washington.

Dans un entretien distinct, Antony Blinken et Heiko Maas ont tout autant “souligné l’importance de soutenir l’Ukraine face aux provocations unilatérales de la Russie” le long de la ligne de contact, a dit le porte-parole du département d’Etat, Ned Price.

La France et l’Allemagne agissent en tant que médiateurs dans le conflit dans l’est de l’Ukraine entre l’armée de Kiev et les séparatistes prorusses, qui a éclaté il y a sept ans et fait plus de 14.000 morts selon l’Ukraine.

Kiev a accusé la semaine dernière la Russie de masser des troupes à sa frontière avec l’Ukraine et s’inquiète d’une multiplication des violences le long de la ligne de contact qui sépare les forces gouvernementales des miliciens séparatistes. Moscou répond que ses mouvements de troupes sont de nature défensive.

Le président ukrainien Volodimir Zelenski rencontrera son homologue français Emmanuel Macron la semaine prochaine, a rapporté vendredi l’agence Interfax, citant une interview de l’ambassadeur français en Ukraine dans un journal ukrainien.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page