Lyon: attaque armée contre un prêtre à l’église

Un prêtre orthodoxe de nationalité grecque s’est fait tirer dessus à deux reprises au fusil à canon scié samedi vers 16H00 à Lyon alors qu’il fermait son église et l’auteur des faits est en fuite, selon une source policière.

Selon la même source, les faits se sont déroulés rue Saint-Lazare, dans le septième arrondissement de la ville, au niveau de l’église orthodoxe grecque. » L’archiprêtre a été blessé alors qu’il fermait son église. Un homme seul, armé d’une arme de poing, s’est approché de lui avant de lui tirer dessus à deux reprises. Le pronostic vital du prêtre est engagé, il a été médicalisé sur place ».

Ces faits surviennent trois jours après l’attaque de la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption de Nice, où trois personnes ont été tuées par un assaillant islamiste armé d’un couteau.

Le religieux, âgé de 52 ans, visé par deux coups de feu, a été atteint “au foie et à bout touchant”. Il se trouve dans un état grave, selon des sources proches de l’enquête. L’arme n’a pas été retrouvée mais des témoins l’aurait vue, selon une autre source.

A Paris, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a ouvert une cellule de crise place Beauvau.
“Un événement est en cours à proximité du secteur Jean-Macé, dans le VIIe arrondissement à Lyon”, a indiqué sur twitter le ministère.

“Je dois vous dire que vous devez compter sur l’entière détermination du gouvernement pour permettre à tous et à chacun de pratiquer son culte en toute sécurité et en toute liberté, notre volonté est forte, notre détermination ne faiblira pas, c’est l’honneur de la France, c’est l’honneur de la République”, a réagi Jean Castex, en déplacement à Saint-Etienne-du-Rouvray au moment des faits.

Le gouvernement a laissé une dérogation jusqu’à lundi inclus aux lieux de culte pour célébrer la Toussaint, avant un reconfinement instauré pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page