Manifestations renouvelées à Tripoli contre le gouvernement d’Al-Sarraj

Les manifestations appelant au renversement du gouvernement de Fayez al-Sarraj ont été renouvelées lundi soirdans la capitale libyenne, Tripoli, et dans les villes de Misrata et Zawiya, et des militants en Libye ont diffusé du matériel vidéo montrant des membres de la police anti-émeute, en solidarité avec les manifestants sur la place des Martyrs à Tripoli.

Plusieurs villes libyennes assistent à des manifestations pour protester contre la détérioration des conditions de vie, la propagation de la corruption et l’interruption de services tels que l’électricité et l’eau, condamnant l’intervention étrangère turque et amenant des mercenaires en Libye, et dénoncer la corruption dans leur pays déchiré par la guerre.

En colère contre les coupures prolongées d’électricité et d’eau et les longues files d’attente dans les stations-service, la plupart des jeunes ont défilé dans les rues du centre-ville, scandant des slogans tels que « Non à la corruption! »

Le pays fatigué par la guerre est en proie à des pénuries d’eau et des pannes d’électricité qui éteignent les climatiseurs dans la chaleur étouffante de l’été.

La situation déplorable a été aggravée par la pandémie de coronavirus, qui a fait baisser les prix mondiaux du pétrole et s’est propagée dans le pays malgré les mesures de distanciation sociale.

La Présidente du Parlement, Aguila Saleh, a condamné l’attaque contre les manifestants et a appelé les services de sécurité de Tripoli à protéger les manifestants pacifiques.

Le mouvement dans la rue libyenne a eu une répercussion internationale, la Mission d’appui des Nations Unies en Libye ayant exprimé sa préoccupation face à ces développements, en particulier l’escalade dans la ville d’Al-Asabaa et ses environs.

Pour sa part, l’Organisation des Nations Unies a appelé à la cessation immédiate des violations commises par les milices contre les civils et au respect du droit international humanitaire, notamment en permettant la pleine liberté de mouvement et la libération des détenus arbitraires, il a également appelé le gouvernement d’Al-Sarraj à mener une enquête immédiate et complète sur la fusillade de la manifestation de dimanche à Tripoli.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer