Membres de l’UE: les activités de peuplement israéliennes sont illégales et doivent cesser

Les cinq membres de l’Union européenne au Conseil de sécurité des Nations Unies ont déclaré mercredi que les activités de peuplement israéliennes dans le territoire palestinien occupé sont illégales et doivent cesser.
“Notre position sur la politique de colonisation israélienne dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, est claire et reste inchangée : toutes activités de colonisation est illégale au regard du droit international et compromet la viabilité de la solution à deux États et les perspectives d’une paix durable”, stipule le communiqué commun des cinq pays – Allemagne, Belgique, France, Grande-Bretagne et Pologne.
“Nous appelons Israël à mettre fin à toutes activités de peuplement, conformément à ses obligations en tant que puissance occupante. Nous réitérons également notre préoccupation face aux appels en faveur d’une possible annexion de zones en Cisjordanie.”
Les cinq pays de l’UE ont déclaré qu’ils continueraient à soutenir la reprise d’un processus significatif en vue d’une solution négociée à deux États, ce qui, selon eux, est le seul moyen réaliste et viable de répondre aux aspirations légitimes des deux parties.
Le communiqué commun a été lu à la presse par l’ambassadrice britannique auprès des Nations Unies, Karen Pierce, dont le pays assure la présidence du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, en prévision de la réunion du Conseil de sécurité sur le conflit israélo-palestinien.
Ce communiqué intervient à la suite d’un changement majeur de la politique américaine en la matière. Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a annoncé lundi que Washington ne considérera plus les colonies israéliennes en Cisjordanie comme contraires au droit international.

l’Assemblée Générale avait voté, sur le droit du peuple palestinien à l’autodétermination et rejette de la nouvelle position des états Unis, considérant les colonies de l’occupant israélien en Cisjordanie comme étant un acte non transgressant du droit international. «Ce vote constitue une réponse immédiate aux remarques du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo selon lesquelles les colonies israéliennes en Cisjordanie ne contredisent ni ne violent le droit international», a déclaré l’Autorité palestinienne.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page