Naftali Bennett renouvelle son rejet de la création d’un Etat palestinien

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré, mardi, qu’il était hostile à la création d’un État palestinien indépendant et qu’il ne comptait pas s’entretenir avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Il a également déclaré qu’il ne rencontrerait pas Abbas, qui, selon lui, “poursuit des soldats et des commandants de Tsahal devant la Cour pénale internationale de La Haye” et verse des allocations mensuelles aux “terroristes”, en référence aux détenus palestiniens et aux parents de Palestiniens décédés.

Dans une interview accordée à la télévision publique KAN, Bennett a évoqué les dossiers importants qui attendent le gouvernement israélien et a déclaré que la création d’un État palestinien indépendant serait “une terrible erreur”.

Dans une interview accordée au quotidien israélien Yedioth Ahronoth, il a affirmé que l’ensemble de Jérusalem était la “capitale” d’Israël.

Les Palestiniens exigent la fondation d’un État indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale. Mais le gouvernement israélien s’y oppose, affirmant que la ville entière est sa capitale.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett, dans une interview au journal Yediot Aharonot, a confirmé qu’il était prêt à conclure un accord d’échange de prisonniers, notant que cela dépend des circonstances.

“Certainement dans certaines circonstances oui, et dans certaines circonstances non, je me suis toujours opposé et toujours j’opposera à la libération de ceux qui ont tué des Israéliens”, a-t-il déclaré.

Bennett a indiqué qu’il a 3 missions dans la bande de Gaza, la première empêcher le lancement de roquettes et de ballons incendiaires, la seconde arrêter la croissance du Hamas, en échange d’un calme temporaire, et la troisième, qui est de renvoyer 4 Israéliens détenus par le Hamas

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page