Les Palestiniens célèbrent le cessez-le-feu

Les Palestiniens ont célébré, vendredi, dans les rues de Gaza, l’arrêt des combats, après 11 jours d’escalade militaire entre Israël et le Hamas. Mais cette trêve, reste fragil, les deux parties ont déclaré qu’elles étaient prêtes à riposter en cas de violation du cessez-le-feu.

Après l’annonce du cessez-le-feu, les Palestiniens, dont beaucoup avaient passé 11 jours dans la peur des bombardements israéliens, ont afflué dans les rues de Gaza. Les haut-parleurs des mosquées ont salué “la victoire de la résistance sur l’occupation (israélienne).”

Les voitures circulant à l’aube dans le quartier de Cheikh Jarrah à Jérusalem-Est arboraient des drapeaux palestiniens et klaxonnaient, faisant écho aux scènes de célébration à Gaza.

Certains Palestiniens ont brandi des drapeaux verts du Hamas à Ramallah, le siège du gouvernement de Mahmoud Abbas. Le Hamas a précédemment exigé que tout arrêt des combats à Gaza soit accompagné d’un retrait israélien de Jérusalem.

Le Hamas a présenté les combats comme une victoire contre un ennemi militairement et économiquement plus fort. “Il est vrai que la bataille se termine aujourd’hui, mais (le Premier ministre israélien) et le monde entier doivent savoir que nous nous tenons prêts à dégainer et que nous continuerons à accroître nos capacités de résistance”, a déclaré Ezzat el Rechiq, membre du bureau politique du Hamas.

Il a déclaré à Reuters que les demandes du mouvement comprennent également la protection de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem et la fin de l’expulsion de plusieurs Palestiniens de leur maison à Jérusalem-Est, ce que Ezzat el Rechiq a décrit comme “une ligne rouge”.

Le député Mohammed Dahlan, leader du courant de réforme démocratique du mouvement Fatah, a déclaré: Nous attendons l’entrée en vigueur de l’accord de cessez-le-feu sous les auspices et le suivi de sa sœur, l’Égypte, nous sommes fiers de notre peuple puissant qui s’est tenu la tête haute devant toute la tyrannie de la puissance militaire israélienne brutale.

De son côté, la France a salué la trêve et appelé à la relance d’un “véritable processus politique” pour régler le conflit israélo-palestinien”. Je salue la cessation des hostilités intervenue cette nuit”, a déclaré le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, en relevant “le rôle fondamental de l’Égypte” pour y parvenir. “L’escalade des derniers jours souligne la nécessité d’une relance d’un véritable processus politique entre les parties”, a-t-il souligné.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page