Le Parti du peuple palestinien appelle à la démission du gouvernement

Le secrétaire général du Parti du peuple palestinien, Bassam al-Salihi, l’allié le plus important du président de l’Autorité palestinienne, a déclaré au journal local Al-Quds, que le gouvernement palestinien devrait démissionner immédiatement, cela coïncidait avec les demandes de milliers de Palestiniens pour le départ du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, ces Palestiniens ont organisé des manifestations de masse dans plusieurs villes de Cisjordanie occupée et a brandi le slogan “le peuple veut la chute du régime”.

Al-Salihi a souligné que le Parti du peuple ne peut pas continuer dans un gouvernement qui est incapable de protéger les libertés et les droits démocratiques et sociaux, et est incapable de tenir pour responsables les responsables du meurtre du Nizar Banat et d’autres problèmes, y compris l’accord sur les vaccins.

Al-Salihi a ajouté que le Bureau politique du Parti du peuple palestinien a décidé d’exiger la démission immédiate du gouvernement, il a appelé à un dialogue immédiat et global pour toutes les forces afin d’empêcher une détérioration de la situation palestinienne interne, et à accepter de former un gouvernement de consensus national et une assemblée constituante pour l’État de Palestine, et de souligner la priorité de la libération nationale pour mettre fin à l’occupation israélienne.

Un membre du Comité central du Fatah, Abbas Zaki, a commenté vendredi l’assassinat du militant palestinien Nizar Banat aux mains des services de sécurité en Cisjordanie occupée, affirmant que l’assassinat de Nizar Banat a été condamné et tout le monde a été choqué et il n’y a pas eu d’ordre de liquidation.

Le corps de Nizar a été remis à sa famille jeudi soir, après que son autopsie ait montré qu’il avait été violemment battu à mort par des membres des services de sécurité de l’Autorité lors de son arrestation, et que sa mort “n’était pas normale”.

La famille de Nizar Banat a confirmé qu’une force de sécurité de plus de 20 soldats a fait une descente dans sa maison à Hébron à 3h30 du matin et l’a sévèrement battu, et il a été arrêté vivant en hurlant.

Dans des déclarations précédentes, la famille de Banat a accusé les services de sécurité de l’Autorité palestinienne de l’avoir assassiné et de l’avoir délibérément tué en raison de ses positions politiques.

La famille a ajouté : « Notre fils a été délibérément assassiné par les services de sécurité, et il a été sévèrement battu avec des bâtons et des morceaux de fer sur la tête après son arrestation.

par: Arab Observer 



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page