Nouveaux appels à manifester contre l’assassinat de Nizar Banat

Des sources palestiniennes ont indiqué, vendredi, que les forces de sécurité ont attaqué jeudi soir deux manifestations à Ramallah et Bethléem, condamnant l’assassinat du militant et opposant politique Nizar Banat.

Les sources ont indiqué que des militants palestiniens ont lancé aujourd’hui vendredi de nouveaux appels à manifester, dénonçant l’assassinat et appelant au départ du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

L’activiste palestinien, opposé à l’Autorité palestinienne, Nizar Banat, a été assassiné quelques heures après son arrestation jeudi par des membres des services de sécurité palestiniens, selon ce qu’a annoncé le gouverneur de la ville d’Hébron en Cisjordanie occupée, alors que sa famille parlait de un “assassinat”.

Dans la ville de Ramallah, où est basée l’Autorité palestinienne, des centaines de manifestants sont sortis dans l’après-midi, exigeant que la vérité sur sa mort soit révélée.Les forces de sécurité ont tiré des grenades lacrymogènes pour les disperser.

Jibreen al-Bakri, gouverneur d’Hébron, a déclaré dans un communiqué de presse, qu’un groupe des forces de l’ordre palestiniennes a procédé à l’arrestation de Nizar Banat aujourd’hui à l’aube, sur émission d’un mandat d’arrêt par le ministère public, “au cours de son arrestation, son état de santé s’est détérioré et il a été transféré à l’hôpital gouvernemental d’Hébron, où sa mort a été annoncée.

Cependant, la famille de Banat a confirmé qu’il était mort des suites d’un coup à la tête lors de son arrestation, ce qui a incité les organisations de défense des droits humains à exiger une enquête sur les circonstances de sa mort.

Quelques heures après l’annonce de sa mort, le département d’Etat américain a exigé jeudi que l’Autorité palestinienne mène une enquête transparente sur les circonstances du mort du militant politique de l’opposition Nizar Banat. Dans un communiqué, elle a exprimé sa profonde consternation face aux circonstances entourant son départ.

La déclaration américaine est intervenue au milieu des demandes internationales d’une enquête immédiate sur la mort du candidat parlementaire de l’opposition.

La délégation de l’Union européenne auprès des Palestiniens a également condamné la mort de Banat, se disant “choquée et attristée”. “Nos pensées vont à sa famille et à ses proches. Une enquête complète, indépendante et transparente doit être menée immédiatement”, a déclaré la délégation de l’UE.

Il convient de noter que Nizar Banat est l’un des critiques les plus féroces de l’Autorité palestinienne et a appelé les pays occidentaux à lui couper l’aide en raison de l’augmentation de sa tyrannie et des violations des droits de l’homme, comme il l’a décrit.

Il a également accusé d’éminents partisans du mouvement Fatah d’avoir lancé une campagne d’incitation contre lui sur les réseaux sociaux, l’accusant de collaborer avec Israël, une revendication dangereuse dans les territoires palestiniens qui équivaut à une trahison, Nizar a nié l’accusation.

par: Arab Observer 



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page