Les affrontements se poursuivent entre les talibans et le Front de résistance afghan

Le sénateur Lindsey Graham décrit le gouvernement taliban comme une bande de voyous et de bouchers

L’agence de presse russe “TASS” a rapporté que les affrontements entre le mouvement talibans et le Front de résistance nationale en Afghanistan ont repris dimanche dans la province de Baghlan, dans le nord du pays.

L’agence a cité une source du Front de résistance selon laquelle les affrontements ont eu lieu dimanche matin, à Wadi Indrab à Baghlan, ajoutant que les combattants talibans ont été contraints de se retirer après avoir enregistré des “pertes importantes”.

Le Front de résistance nationale en Afghanistan, qui comprend des forces d’opposition dans la province du Panjshir fidèles au chef provincial Ahmed Masoud, a promis de continuer à combattre les talibans même après la chute de Pazarak, la capitale provinciale.

Le sénateur américain Lindsey Graham a décrit le nouveau gouvernement taliban d’Afghanistan comme « une bande de voyous et de bouchers». Graham, qui est l’un des plus hauts dirigeants républicains du Sénat, a déclaré que le nouveau régime confirmait “à quel point la décision de l’administration Biden de se retirer d’Afghanistan était malavisée” et s’est engagé à empêcher toute tentative de l’administration Biden de reconnaître le nouveau gouvernement.

Graham, qui est l’un des plus hauts dirigeants républicains du Sénat, a déclaré que le nouveau régime confirmait « à quel point la décision de l’administration Biden de se retirer d’Afghanistan était malavisée » et s’est engagé à empêcher toute tentative de l’administration Biden de reconnaître le nouveau gouvernement. .

« Je m’opposerai à tous les efforts de l’administration Biden pour légitimer les talibans afghans en tant que gouvernement afghan », a-t-il déclaré. « ce sont des terroristes. »

« Tout pays qui leur donne une légitimité met en branle un règne de terreur pour le peuple afghan et la propagation de la menace terroriste à travers le monde. Hier, M. Graham a déclaré à la BBC qu’il pensait que les États-Unis « retourneraient en Afghanistan ».

Les États-Unis sont préoccupés par les “affiliations et les antécédents” de certains membres du gouvernement nommés par les taliban, a dit un porte-parole du département d’État américain dans un communiqué.

« Nous notons que la liste des noms annoncée est exclusivement composée d’individus membres des talibans ou de leurs proches alliés, et d’aucune femme. Nous sommes également préoccupés par les affiliations et les antécédents de certains de ces individus », a déclaré à Doha un porte-parole du département d’Etat. « Cependant, nous jugerons les talibans sur leurs actes, pas sur leurs mots », a-t-il ajouté.

“Nous réitérons nos attentes que les taliban veillent à ce que l’Afghanistan ne menace pas d’autres pays et à ce que l’aide humanitaire soit autorisée afin de secourir peuple afghan”, était-il ajouté.

De leur côté, les représentants des talibans ont appelé les autres pays à reconnaître leur droit de régner, et concernant les États-Unis, l’un des combattants a déclaré : « Nous tenons à maintenir de bonnes relations diplomatiques, économiques et commerciales avec l’Amérique, sur la base de relations mutuelles, le respect et l’égalité.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page