Tunisie: Le remaniement ministériel proposé contient des noms suspects

Une organisation de défense des droits de l’homme en Tunisie a accusé le Premier ministre Hichem Mechichi de ne pas apprendre des erreurs de ses prédécesseurs, lui rappelant que le conflit d’intérêts était la cause directe de la démission du gouvernement d’Elyes Fakhfakh.

L’organisation de défense des droits humains a déclaré aujourd’hui, dimanche, que le remaniement ministériel proposé comprend des noms suspects controversés qui ont été approuvés dans le cadre de comptes partisans et politiques.

La réponse de l’organisation est intervenue après que le Mechichi s’est accroché à la liste des ministres qu’il avait proposée lors du dernier remaniement ministériel, indépendamment des critiques des partis politiques et des voix sceptiques dans les biographies d’au moins trois ministres proposés, et les accusant de corruption.

L’organisation “I Watch” explique l’existence de conflits d’intérêts et d’un réseau de relations animé par les frères Hedi Kairi, le ministre proposé pour la Santé, et Jamel Hajji, l’avocat accusé du meurtre prémédité d’un citoyen de 20 ans, dont les circonstances remontent au 17 juillet 2019.

« Dr Hedi Khairi pourrait être appelé à tout moment à se présenter devant le juge d’instruction, étant donné qu’il est soupçonné de falsification d’un dossier lié à l’affaire de meurtre prémédité dans lequel l’avocat Jamel Hajji était impliqué », indique I Watch.

Rappelons que Hichem Mechichi a annoncé, samedi 16 janvier, un remaniement ministériel pour combler certains vides, mais aussi pour changer des ministres au rendement jugé insuffisant.

Les amendements comprenaient les ministères de la Justice, de l’Intérieur, des Domaines de l’Etat , de l’Environnement et Développement durable , de la Santé , de l’Industrie et des Petites et Moyennes entreprises , de l’Energie et des mines , de l’Agriculture , des Affaires culturelles, de la Formation professionnelle et de l’Emploi , de la Jeunesse et des sports.

Le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple examinera, dans sa réunion, prévue ce mardi, la demande du chef du gouvernement pour la tenue d’une séance plénière consacrée au vote en faveur des ministres proposés dans le dernier remaniement.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page