Une attaque à la bombe vise le vice-président afghan

Le convoi du premier vice-président afghan Amrullah Saleh a été visé par une attaque à la bombe dans le centre de Kaboul mercredi matin, ont déclaré des responsables du gouvernement.
Selon un collaborateur du vice-président, qui a parlé sous couvert d’anonymat, un kamikaze s’est fait exploser près du convoi alors que Amrullah Saleh se rendait à son bureau.

Au moins six personnes ont été tuées et douze blessées lors d’une attaque à la bombe visant le convoi du vice-président afghan Amrullah Saleh, mercredi dans le centre de Kaboul. Il est le premier vice-président connu pour son hostilité envers les Talibans.

Six personnes ont trouvé la mort et douze personnes ont été blessées, a indiqué Akmal Samsoorn, porte-parole du ministère de la Santé. Le porte-parole du ministère de l’Intérieur Tareq Arian a confirmé l’attaque, précisant quant à lui que deux morts et 12 blessés avaient pour l’instant été recensés.

Le président afghan Ashraf Ghani a condamné l’attaque. “L’explosion d’aujourd’hui n’a rien à voir avec nous”, a réagi le porte-parole des Talibans Zabihullah Mujahid.

Connu pour ses positions hostiles aux Talibans, Amrullah Saleh avait déjà échappé à une tentative d’assassinat l’été dernier pendant la campagne présidentielle, quand un kamikaze et des hommes armés avaient attaqué ses bureaux. L’attentat avait fait au moins 20 morts, pour la plupart des civils, et 50 blessés.

Dans un tweet, le ministère des Affaires étrangères a “fermement condamné” ce nouvel attentat. “C’est un soulagement que le premier vice-président soit indemne”, a poursuivi Islamabad, que Kaboul et Washington accusent de soutenir les Talibans, ce que le Pakistan nie.

L’attaque de mercredi intervient alors que l’équipe de négociateurs afghans et les Talibans doivent bientôt démarrer des pourparlers de paix inédits au Qatar.

Dimanche, Amrullah Saleh avait déclaré que l’engagement des Talibans pour la paix serait mesuré dès le début des négociations, lorsque la délégation de Kaboul fera pression pour un cessez-le-feu permanent. “Le premier test pour les Talibans est (un) cessez-le-feu”, a annoncé Amrullah Saleh lors d’une interview sur Tolo News, une chaine de télévision privée afghane.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page