Beyrouth: ville sinistrée après les fortes explosions

Le Conseil supérieur de Défense a proclamé Beyrouth «ville sinistrée» après les fortes explosions qui ont secoué ce mardi le port de la ville, provoquant des dégâts d’une ampleur sans précédent dans tous ses quartiers.

Le Conseil, qui réunit notamment le Président, le Premier ministre et la ministre de la Défense, «recommande» au gouvernement de décréter l’État d’urgence, selon l’agence nationale d’informations ANI. «Une catastrophe majeure s’est abattue sur le Liban», a déploré le président Michel Aoun à l’ouverture de la réunion.

Après les puissantes explosions survenues le 4 août, Beyrouth a été proclamée «ville sinistrée» par le Conseil supérieur de Défense. Le Président libanais a pointé la nécessité de déclarer l’état d’urgence de deux semaines.

Le Premier ministre Hassan Diab a décrété mercredi jour de deuil national et a promis que les responsables devraient “rendre des comptes”.
Le gouvernement pointe du doigt une cargaison de nitrate d’ammonium stockée “sans mesures de précaution” sur le port.

Selon les premiers constats officiels, il s’agit de l’explosion de plusieurs milliers de tonnes de nitrate d’ammonium (voir les détails de ce produit dangereux). Rien n’indique pour le moment que cet incident dramatique ait une origine criminelle, mais il est trop tôt pour tirer des conclusions. Les tensions sont vives au Liban depuis plusieurs, le pays est plongé dans une grave crise économique et politique. Et le Hezbollah, un mouvement armé pro-iranien qui cible souvent Israël (pays voisin), est très influent au Liban.

“Il est inadmissible qu’une cargaison de nitrate d’ammonium, estimée à 2.750 tonnes, soit présente depuis six ans dans un entrepôt, sans mesures de précaution. C’est inacceptable et nous ne pouvons pas nous taire”, a déclaré le Premier ministre devant le Conseil supérieur de défense, selon des propos rapportés par un porte-parole en conférence de presse.

Le nitrate d’ammonium, substance qui entre dans la composition de certains engrais mais aussi d’explosifs, est un sel blanc et inodore utilisé comme base de nombreux engrais azotés sous forme de granulés, et a causé plusieurs accidents industriels dont l’explosion de l’usine AZF à Toulouse, dans le sud-ouest de la France, en 2001.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer