Abdallah ben Zayed: Le retour de la Syrie à son environnement arabe est inévitable

Les sanctions américaines contre la Syrie entravent un retour de Damas au sein de la Ligue arabe, a déclaré mardi 9 mars le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, Cheikh Abdallah ben Zayed.

« Le plus grand défi qui se pose aujourd’hui dans la coordination et le travail avec la Syrie est le ‘Caesar Act’ », a déclaré mardi le chef de la diplomatie émiratie lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue russe, Sergueï Lavrov.

Il a ajouté que le retour de la Syrie à son environnement arabe est inévitable, et c’est dans son intérêt et dans l’intérêt d’autres pays de la région.

Entrée en vigueur en juin 2020 aux Etats-Unis, la “loi César” vise à empêcher une normalisation des échanges commerciaux avec Damas tant que des comptes n’ont pas été rendus pour les atrocités commises ces dix dernières années par les responsables syriens.

“Le maintien en l’état” de la loi César rend la perspective d’un retour de la Syrie dans la Ligue arabe “très difficile”, et la question “devrait être clairement abordée dans le dialogue avec nos amis aux Etats-Unis”, a ajouté Cheikh Abdallah ben Zayed.

La Syrie a été suspendue de l’organisation panarabe fin 2011 au début du conflit engendré par la répression sanglante de manifestations pro-démocratie dans ce pays, plusieurs puissances régionales pariant sur la chute du régime de Bachar al-Assad.

Les observateurs ont estimé que les déclarations du cheikh Abdallah ben Zayed témoignaient d’une volonté émiratie que les États-Unis revoient leur position sur la Syrie afin de faciliter la recherche d’une solution à la crise dix ans après son déclenchement.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page