Signature des deux accords de paix entre les Émirats arabes unis, Bahreïn et Israël

La Maison-Blanche organise ce mardi à Washington la signature des accords de paix, le traité de normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis annoncé mi-août, et celui dévoilé vendredi entre Israël et Bahreïn. Une victoire pour le Premier ministre Benyamin Netanyahu. Désireux de bâtir un front contre l’ennemi iranien, Donald Trump espère retirer un crédit politique de l’ensemble de sa politique au Moyen-Orient.

L’accord est historique. Contre toute attente, Donald Trump a annoncé le 13 août dernier l’établissement de relations diplomatiques entre les Émirats arabes unis et Israël, deux pays alliés des États-Unis au Moyen-Orient.

Ces accords, signés sous l’égide du président américain Donald Trump avec les ministres des Affaires étrangères des Emirats et de Bahreïn marqueront l’établissement officiel des relations diplomatiques entre l’Etat hébreu et les deux pays du Golfe.

Pour M. Trump, c’est une victoire importante à l’approche de l’élection présidentielle de novembre, et même l’occasion de prétendre au prix Nobel de la paix selon la suggestion d’un élu de la droite populaire norvégienne qui a proposé sa candidature pour cette récompense en 2021.

Des délégations de haut rang des Émirats arabes unis et d’Israël assisteront à la cérémonie de signature.

La délégation émiratie est dirigée par le ministre des Affaires étrangères Cheikh Abdullah ben Zayed, et la délégation israélienne dirigée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Selon l’agence de presse Emirates, la délégation émiratie comprendra le ministre de l’Économie, le ministre d’État aux Affaires financières, le ministre d’État à la Coopération internationale, en plus du ministre de l’Industrie et des Technologies avancées, et un certain nombre de fonctionnaires.

Quant à la délégation israélienne, elle comprendra le chef du service de renseignement, Yossi Cohen, et le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben Shabat.

Bahreïn participera à la signature de l’accord de paix représenté par son ministre des Affaires étrangères ,Abdullatif Al Zayani, après avoir annoncé il y a quelques jours qu’il était parvenu à un traité similaire avec la partie israélienne.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a atterri tôt lundi à Washington, afin d’assister à une cérémonie mardi à la Maison Blanche au cours de laquelle il signera des déclarations de normalisation avec les Émirats arabes unis et Bahreïn.

Des responsables de plusieurs pays participeront à la cérémonie de signature, car la Maison Blanche sera une destination pour les médias et les politiciens de toutes origines et langues.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer