Israël et Bahreïn concluent un accord de paix

Le Président Donald Trump a annoncé vendredi 11 septembre que Israël et  Bahreïn  allaient normaliser leurs relations, un mois après l’accord historique entre les Émirats arabes unis et l’État hébreu, rapporte l’AFP.

Selon une déclaration officielle publiée par les trois pays, ils avaient accepté « l’établissement de relations diplomatiques complètes entre Israël et le Royaume de Bahreïn ».

Le communiqué commun diffusé par Washington précise que Bahreïn se joindra à une cérémonie de signature prévue mardi à la Maison-Blanche en présence du Premier ministre israélien.

«Encore une percée historique aujourd’hui!», a écrit sur Twitter le locataire de la Maison-Blanche. «Nos deux grands amis Israël et Bahreïn ont conclu un accord de paix», a-t-il ajouté.  Accord qui s’ajoute à la paix historique avec les Émirats, selon Netanyahou.

«Il s’agit d’une avancée historique vers la poursuite de la paix au Moyen-Orient. L’ouverture d’un dialogue direct et des liens entre ces deux sociétés dynamiques et les économies avancées poursuivra la transformation positive du Moyen-Orient et augmentera la stabilité, la sécurité et la prospérité dans la région », indique le communiqué.

Les dirigeants d’Israël et de Bahreïn ont également félicité Trump pour « son dévouement à la paix dans la région, sa concentration sur les défis communs et l’approche pragmatique et unique qu’il a adoptée pour rapprocher leurs nations ».

Cela fait suite à un accord similaire entre les Émirats arabes unis et Israël, également négocié par les États-Unis, le mois dernier. La déclaration de vendredi a déclaré que Bahreïn avait également accepté l’invitation de Trump à rejoindre Israël et les Émirats arabes unis lors d’une cérémonie de signature mardi à la Maison Blanche, où ils signeront une «déclaration de paix historique».

La dernière victoire diplomatique de la Maison Blanche est également intervenue une semaine après que Trump a supervisé la signature d’un accord entre la Serbie et le Kosovo qui normalisait les relations économiques entre ces deux pays.

Cet arrangement comprenait également le Kosovo reconnaissant Israël et la Serbie acceptant de déplacer son ambassade à Jérusalem, comme les États-Unis l’avaient fait avec son ambassade en 2017.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer