Amman: Une réunion pour discuter du processus de paix au Moyen-Orient

Une réunion sur la question palestinienne s’est tenue dans la capitale jordanienne, Amman, aujourd’hui, jeudi, à laquelle ont participé les ministres des Affaires étrangères de l’Égypte, de la Jordanie, de l’Allemagne, de la France et un représentant de l’Union européenne.

La Jordanie, l’Égypte, la France et l’Allemagne ainsi que le représentant de l’Union européenne pour la paix au Proche-Orient ont exhorté jeudi, à l’issue d’une réunion à Amman, Israéliens et Palestiniens à “redonner de l’espoir” au processus de paix en lançant des négociations directes “sérieuses”.

La solution à deux Etats devrait conduire à la création d’un Etat palestinien indépendant conforme aux frontières de 1967, ont ajouté ces ministres lors d’une réunion à Amman en présence du représentant spécial de l’Union européenne (UE) pour le processus de paix au Moyen-Orient, selon un communiqué du ministère jordanien des Affaires étrangères.

Ils soulignent dans leur communiqué conjoint “l’urgence d’une reprise de négociations sérieuses et efficaces sur la base du droit international et des paramètres convenus”, appelant ainsi Israéliens et Palestiniens au “respect des accords passés et à la relance d’un dialogue crédible sur ces bases”.

Les participants à la réunion ont mis l’accent sur “l’importance des traités de paix entre les Etats arabes et Israël, y compris les accords récemment signés entre les Emirats arabes unis et le Royaume de Bahreïn avec Israël, qui contribuent à la résolution du conflit israélo-palestinien sur la base de la solution à deux Etats, afin qu’une paix globale et durable soit réalisée”.

La suspension de l’annexion des territoires palestiniens à la suite de l’annonce de la décision des Emirats arabes unis et d’Israël de normaliser leurs relations devrait devenir permanente, ont-ils poursuivi.

Ils ont également réaffirmé le rôle indispensable de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Moyen-Orient (UNRWA) et la nécessité de lui apporter le soutien politique et financier nécessaire pour qu’il continue à remplir son mandat onusien et fournir ses services vitaux aux réfugiés.

L’Egypte, la France, l’Allemagne et la Jordanie poursuivront leurs efforts pour aider à restaurer la paix juste et globale que les peuples de la région méritent, ont-ils assuré.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page