<link rel="stylesheet" id="jazeera-css" href="//www.fontstatic.com/f=jazeera" type="text/css" media="all">

Angela Merkel appelle Erdogan à faire cesser l’offensive Source de Paix

Après la suspension de la livraison d’armes vers la Turquie, la chancelière allemande Angela Merkel a exhorté lors d’une conversation téléphonique le Président turc Recep Tayyip Erdogan à faire cesser l’agression  Source de Paix qui risque de provoquer «une résurgence de Daech*».
La chancelière allemande Angela Merkel a enjoint ce dimanche 13 octobre le Président turc Recep Tayyip Erdogan de faire cesser immédiatement l’agression dans le nord de la Syrie, mettant en garde contre une plus grande instabilité dans la région et la résurgence de Daech*.
Au cours d’une conversation téléphonique, Mme Merkel «s’est prononcée en faveur d’une cessation immédiate de l’opération militaire» turque en cours contre les Kurdes, a annoncé dans un communiqué le bureau de la chancelière.
Cet agression risque de faire partir une grande partie de la population de la zone prise pour cible ainsi que de provoquer «une déstabilisation de la région et [de] conduire à une résurgence de Daech*», a-t-elle ajouté.

En réponse, le Président turc a proposé à la chancelière de faire un choix entre la Turquie et le Parti des travailleurs du Kurdistan.
«J’ai parlé au téléphone avec  Angela Merkel. Avant cela, le ministre allemand des Affaires étrangères avait annoncé la cessation de la vente d’armes à la Turquie… J’ai dit à Merkel: “Regardez ce que dit votre ministère des Affaires étrangères. Sommes-nous des alliés de l’Otan ou avez-vous engagé une organisation terroriste au sein de l’Otan, mais sans que nous le sachions? Une approche très étrange. Êtes-vous avec nous ou avec les terroristes?», a déclaré M.Erdogan à la chaîne de télévision NTV.

L’Allemagne et la France ont annoncé le 12 octobre la suspension de la vente d’armes «susceptibles d’être utilisées» par Ankara dans le cadre de son opération militaire dans le nord-est de la Syrie contre les Unités de protection du peuple (YPG).

Les mesures sur les ventes d’armes prises par Berlin, Paris et d’autres capitales européennes ne suffiront toutefois pas à stopper l’agression en Syrie, a commenté par la suite M. Erdogan.

Le 9 octobre, Ankara a lancé son agression Source de Paix dans le nord-est de la Syrie. Cette opération a pour but, d’après Recep Tayyip Erdogan, de sécuriser la frontière turque sud, de protéger l’intégrité territoriale du pays voisin et d’assurer le retour des réfugiés syriens. Plusieurs pays et organisations ont sommé la Turquie de faire cesser sans délai cet agression qui a déjà fait plus de 400 victimes dans les rangs des milices kurdes.

Tags
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Optimized with PageSpeed Ninja