fbpx

Coronavirus: L’Italie s’attend un plus grand danger, Espagne en isolement complet

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a appelé à « une coordination européenne » dans les domaines de la santé et de l’économie pour affronter le coronavirus, avertissant que son pays n’avait pas « encore atteint le pic » de contagions.
“Le moment est arrivé de faire des choix courageux et l’Italie peut offrir une contribution significative, en tant que pays qui a connu en premier une diffusion aussi large du virus”, affirme-t-il.
L’Italie a enregistré au total 1.809 décès et 24.747 cas, avec notamment un bond de 368 nouveaux décès en 24 heures, un record, selon le dernier bilan publié dimanche soir.
“Les scientifiques nous disent que nous n’avons pas encore atteint le pic, ces semaines-ci sont les plus risquées et il faut faire preuve d’un maximum de prudence”, met en garde Giuseppe Conte.

“Nous ne pouvons pas baisser la garde. Il s’agit du défi le plus important de ces dernières décennies, pour le remporter il nous faut la contribution responsable des 60 millions d’Italiens”, insiste-t-il.
Alors que son gouvernement a pris des mesures draconiennes limitant les déplacements et rassemblements, Giuseppe Conte ne juge “pas nécessaires de nouvelles interdictions”. “Il est important maintenant de respecter scrupuleusement celles en vigueur”, dit-il.
“Les services essentiels doivent être garantis (…) L’Italie a agi avec courage et d’autres pays comme l’Espagne et la France sont en train de suivre notre exemple”, souligne-t-il.

L’Italie a enregistré 368 nouveaux décès liés au coronavirus en 24 heures, ce qui fait grimper le nombre des morts à 1.809 dans le pays, le plus touché en Europe, selon un bilan publié dimanche par la Protection civile.
Comme samedi, le nombre de personnes contaminées fait un nouveau bond, avec 3.509 cas supplémentaires en 24h00, soit un total de près de 25.000. La Lombardie (nord) reste de loin la région la plus touchée avec 1.218 morts et 13.272 cas.

En Espagne, un total de 7.753 cas ont été détectés tandis que 288 personnes sont décédées du Covid-19 dans le pays qui s’est mis à l’isolement quasi total pour tenter de freiner la propagation de la pandémie. Les précédents chiffres, communiqués par les autorités samedi, faisaient état de plus de 5.700 cas et au moins 183 morts.

En France, la pandémie de coronavirus a fait 127 morts et 5.423 cas de contamination confirmés, soit plus de 900 cas supplémentaires en un jour, selon le décompte quotidien de l’agence nationale de santé publique, Santé Publique France.
Cette hausse du nombre de morts et des contaminations est la plus importante enregistrée en France depuis l’apparition du virus sur le territoire.
L’exécutif a annoncé des mesures drastiques pour enrayer l’épidémie, avec la fermeture de tous les bars, cinémas, commerces non essentiels. Les transports vont être réduits et les tribunaux fermés sauf pour les “contentieux essentiels” à partir de lundi.
Le ministre de la Santé a appelé tous les Français à respecter les mesures de distanciation sociales préconisées par les autorités pour freiner la propagation du virus, disant avoir lui-même constaté, à Grenoble et à Paris, de nombreuses scènes de sorties en famille ce week-end, y compris de grand-parents avec leurs petits-enfants.
“Nous sommes tous acteurs de la santé, les décisions que nous prenons au quotidien. Le virus est invisible, il circule vite et il menace la vie des gens. Je conjure les Français de respecter les mesures de restriction sociale”, a déclaré Olivier Véran.

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a annoncé la mise à l’isolement quasi total du pays, dont les 46 millions d’habitants n’ont le droit de sortir seuls de chez eux que pour des raisons impératives comme aller au travail, à la pharmacie, se faire soigner ou acheter à manger.
Tous les commerces non essentiels, les écoles, les musées, les établissements sportifs ont par ailleurs été fermés dans l’ensemble de l’Espagne tandis que les processions religieuses prévues pour la Semaine sainte, début avril, ont été annulées dans de nombreuses régions ou villes du pays comme Séville, en Andalousie.

L’Allemagne se prépare également à fermer ses frontières avec la France, l’Autriche et la Suisse à partir de ce lundi et y rétablir des contrôles, rapportent ce dimanche le magazine Focus Online et le quotidien Bild.
L’armée suisse a annoncé qu’elle s’apprêtait à mobiliser l’un de ses quatre bataillons hospitaliers pour aider les hôpitaux du pays à combattre la pandémie du nouveau coronavirus.
Le chef de l’armée Thomas Sussli a indiqué dans un tweet que le bataillon, qui compte de nombreux effectifs ayant à leur actif “un entrainement aux soins de base”, accomplirait une mission “spéciale pour la sécurité et la protection de nous tous”. Le porte-parole de l’armée Daniel Reist a déclaré que le bataillon, qui compte entre 500 et 600 personnes, sera prêt à apporter son aide aux hôpitaux dans l’ensemble du pays si on le lui demande, notamment en matière de logistique.

par:Arab Observer

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer