Donald Trump: le premier président à faire face à deux reprises à une procédure de destitution

Aux États-Unis, la Chambre des représentants a voté mercredi la mise en accusation formelle de Donald Trump pour avoir incité aux violences du Capitole du 6 janvier, ouvrant la voie à un deuxième procès historique du président des Etats-Unis.

​​​​​La Chambre des représentants, à majorité démocrate, a adopté mercredi 13 janvier, par 232 voix contre 197, l’acte d’accusation (ou impeachment) visant Donald Trump, Dix républicains ont déjà voté avec les démocrates en faveur de l’impeachment. Ce dernier devient ainsi le premier président américain à être deux fois mis en accusation au Congrès dans une procédure de destitution.

Désormais, le texte doit être examiné par le Sénat. Bien que certains républicains aient affirmé qu’ils voteraient pour la destitution de Donald Trump après les événements du 6 janvier, le nombre de 67 sénateurs (deux tiers du Sénat) nécessaires pour adopter le texte pourrait ne pas être atteint.

Le procès de Donald Trump, par les sénateurs, devrait se dérouler après son départ de la Maison Blanche, et l’investiture de Joe Biden le 20 janvier.

Dans une vidéo publiée par la Maison Blanche après le vote de la Chambre, Donald Trump a appelé les Américains à l’unité, a condamné les violences au Capitole sans évoquer sa mise en accusation. Il a également condamné une “attaque sans précédent contre la liberté d’expression”, alors que ses comptes Twitter et Facebook ont été bloqués.

Les démocrates affirment que Donald Trump a poussé la foule à saccager le Capitole lors d’un discours prononcé un peu plus tôt dans la journée du 6 janvier. Les violences ont fait cinq morts.

Joe Biden, lui, a dit espérer “que le Sénat trouvera une façon de gérer ses responsabilités constitutionnelles concernant le procès en destitution, tout en conduisant les affaires urgentes de la nation”.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page