Le destin du gouvernement Mechichi dans la séance mardi prochain

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) tiendra mardi prochain une séance plénière consacrée au vote de confiance au gouvernement proposé par Hichem Mechichi.

Les travaux de la séance plénière démarreront mardi matin par la présentation du programme du gouvernement. Un débat général s’ensuivra avec une intervention d’une durée d’au moins 3 minutes pour chaque député.L’obtention du vote de confiance exige une majorité absolue des voix (109 sur un total de 217 députés).

Le chef du gouvernement désigné, Hichem Mechichi avait dévoilé, lundi 24 août à minuit, son cabinet ministériel composé de 28 portefeuilles ministériels et secrétariats d’Etat, choisi, selon lui, parmi des compétences nationales indépendantes, après un mois de concertations avec partis politiques, groupes parlementaires et personnalités publiques.

En vertu de l’article 143 du règlement intérieur de l’ARP (traduction non officielle du DCAF), “Avant l’ouverture de la séance relative au vote de confiance au gouvernement, un dossier contenant un résumé du programme de travail du gouvernement ainsi qu’une brève présentation de ses membres est distribué aux membres de l’Assemblée. Le Président de l’Assemblée se charge de présenter brièvement le sujet de la séance. La parole est, par la suite, donnée au chef du gouvernement désigné qui présente un bref exposé du programme de travail de son gouvernement et de ses membres proposés.

La séance consacrée au vote de confiance pour le gouvernement Mechichi se tient mardi 1er septembre alors que les positions des partis et groupes parlementaires sont mitigées face au gouvernement proposé.

Bien qu’ils conviennent que la situation économique et sociale dans le pays est critique et que la formation du futur gouvernement est urgente, les partis et groupes parlementaires ne sont pas unanimes quant au choix de Mechichi de former un gouvernement de compétences indépendantes.

Certaines parties considérent que cette démarche consacre la marginalisation du rôle pivot des partis dans une démocratie et un désaveu des résultats des élections.

Le mouvement Ennahdha (54 députés) s’oppose à la démarche de Mechichi et appelle à la formation d’un gouvernement d’unité nationale bénificiant d’un large soutien politique et tenant compte de l’équilibre parlementaire et des résultats des élections législatives de 2019. Une réunion du conseil de la choura est prévue lundi 31 août pour déterminer sa position pour le vote ou non en faveur du gouvernement Mechichi.

Rappelons que le cabinet ministériel proposé par Hichem Mechichi a été modifié avant d’être soumis au parlement pour le vote de confiance. Mechichi ayant remplacé le candidat proposé à tête du ministère de la Culture Walid Zidi par une autre personnalité. Ce dernier avait déclaré ne pas vouloir assumer cette responsabilité.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer