La CDU de Merkel perd dans deux élections régionales

L’Union chrétienne-démocrate (la CDU) d’Angela Merkel a été devancée dans deux élections régionales tenues ce dimanche dans le Bade-Wurtemberg et en Rhénanie-Palatinat, selon des sondages réalisés à la sortie des urnes.

Dans le Bade-Wurtemberg, les Verts ont remporté 32,4% des suffrages, contre 23,6% pour la CDU. La troisième place est occupée par les sociaux-démocrates du SPD avec 11,6%, suivis de près par l’AfD avec 10,1%.De ce fait, les Verts ont regagné 2% par rapport à 2016, alors que la CDU a perdu 4%.

Selon des sondages réalisés à la sortie des urnes, les écologistes et les sociaux-démocrates du SPD sont en tête lors des élections régionales qui se tenaient dans le Bade-Wurtemberg et en Rhénanie-Palatinat ce dimanche, indique les chiffres d’Infratest dimap. Ainsi, l’Union chrétienne-démocrate (CDU) a été clairement battue aux élections.

En ce qui concerne les premières estimations en Rhénanie-Palatinat, les sociaux-démocrates du SPD sont en tête avec 36% des voix, devançant la CDU qui a remporté 26,8% des suffrages. En comparaison avec les chiffres des élections de 2016, les sociaux-démocrates restent presque au même niveau, tandis que la CDU a également perdu environ 4% dans ce land.

La participation électorale en 2021 était de 64,5% ce qui est un peu plus bas qu’en 2016 quand elle avait été de 70,4%.

D’après les résultats provisoires, ce sont les pires scores de l’histoire de la CDU. Elle rassemble seulement un quart de votes dans ces deux régions, conséquence sans doute des critiques croissantes adressées au parti pour sa gestion de la crise du Covid-19, les lenteurs dans la vaccination et la lassitude des restrictions sur fond de remontée des contaminations ces derniers jours.

Le tout se double d’un scandale financier, “l’affaire des masques”, où des soupçons de commissions occultes de plusieurs centaines de milliers d’euros pèsent sur des députés. Deux élus ont dû démissionner dans cette affaire et un autre député CDU a renoncé jeudi dernier à son mandat après avoir été mis en cause pour des liens financiers avec l’Azerbaïdjan.

Alors qu’Angela Merkel s’apprête à quitter son poste de chancelière cet automne après l’avoir occupé pendant près de 16 ans, son parti semble perdre du poids auprès des Allemands à quelques mois des élections fédérales qui se tiendront le 26 septembre.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page