La communauté palestinienne aux EAU dénonce le langage de trahison utilisé par les dirigeants de l’Autorité

Le Dr Muhannad Khanfar, chef du Comité de la communauté palestinienne aux Emirats Arabes unis, a déclaré que les relations entre les peuples palestinien et émirati sont «fortes et solides» entre les frères des deux pays.

Khanfar a souligné, dans un communiqué de presse, que les relations fraternelles existantes “sont impossibles à rompre et ils continuent de servir les intérêts des deux pays”.

Dans des déclarations précédentes, Khanfar a déclaré que la présence émiratie est active et s’exprime dans les crises auxquelles le peuple palestinien est confronté, en particulier les crises humanitaires, à travers plusieurs projets de développement, sociaux, humanitaires, de logement, de santé et d’éducation en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Il a souligné que le peuple palestinien est reconnaissant pour ces positions fraternelles qui expriment la force des relations et des liens entre les deux États, le gouvernement et le peuple, et qu’ils resteront immortels dans la mémoire palestinienne dont ces nobles positions sont absentes.

Le Dr Khanfar a également exprimé l’espoir que les frères des Emirats parviendraient à ce qui est bon pour le bien des deux peuples et des nations arabes et islamiques, et que leurs efforts porteraient leurs fruits en faisant pression sur Israël pour qu’il arrête d’annexer les terres palestiniennes.

Les réactions palestiniennes, arabes et internationales se sont poursuivies, saluant l’accord de paix entre les Émirats arabes unis et Israël.

Des membres de la communauté palestinienne aux Emirats ont dénoncé le langage de la trahison, que les dirigeants palestiniens ont utilisé contre les EAU après l’annonce d’un accord de paix avec Israël qui garantissait le déclin de Tel Aviv de l’annexion de 30% de la Cisjordanie.

Cela s’est produit lors d’une réunion consultative, aujourd’hui, dimanche, qui comprenait un groupe d’hommes d’affaires palestiniens et de dirigeants communautaires grâce à la technologie Zoom.

Les participants ont souligné que les EAU sont un État indépendant et souverain, que ses dirigeants sont clairvoyants et une perspicacité, et qu’ils ont le droit de choisir leur politique étrangère et de conclure des accords de coopération conformes à leurs intérêts stratégiques.

Les membres de la communauté palestinienne ont exprimé leur confiance absolue dans la position des Emirats, des dirigeants, du gouvernement et du peuple, dirigés par le cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, président de l’État, le cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, vice-président et premier ministre de l’État, et le cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, prince héritier d’Abou Dhabi et commandant suprême adjoint Pour les forces armées, permanentes et solidaires de la cause palestinienne, afin de permettre au peuple palestinien d’établir son État indépendant avec Jérusalem pour capitale.

Dans le cadre d’accord de paix annoncé jeudi dernier, Israël s’est engagé à mettre fin à un plan d’annexion des terres palestiniennes, ce plan qui a presque mis fin aux chances d’une solution à deux États.

Depuis l’annonce d’accord de paix, les réactions régionales et internationales ont salué la démarche qualifiée de courageuse, dans l’espoir grandissant qu’il serait possible de revenir à la table des pourparlers entre Palestiniens et Israéliens après mettre fin du plan d’annexion de 30% de la Cisjordanie.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer