La Grèce n’acceptera aucun chantage et défendra sa souveraineté et ses droits

La Grèce a accusé lundi la Turquie de menacer la paix” en Méditerranée orientale, à l’issue d’une réunion d’urgence après qu’Ankara a repris la recherche d’hydrocarbures près d’une île grecque.

Le ministère grec des Affaires étrangères a exhorté la Turquie à «cesser immédiatement ses activités illégales» en Méditerranée, après qu’Ankara a lancé un navire de recherche dans les eaux contestées près de Chypre.

Le ministère grec des Affaires étrangères a estimé que la décision turque d’envoyer son navire sismique de recherche Oruc Reis constituait “une nouvelle escalade grave” et “montrait” le “rôle déstabilisant” de la Turquie.

La Grèce “n’acceptera aucun chantage” et “défendra sa souveraineté et ses droits souverains”, selon un communiqué du ministère diffusé après cette réunion des chefs des forces armées convoquée d’urgence.

Rivaux historiques et alliés de l’OTAN, la Grèce et la Turquie sont de nouveau à la gorge après qu’Ankara a envoyé un navire dans une zone contestée de la Méditerranée orientale entre Chypre et la Grèce lundi. Selon un message de sécurité maritime, le navire, nommé Oruc Reis, effectuera des forages exploratoires au cours des deux prochaines semaines.

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a convoqué lundi une réunion des conseillers en défense, que son bureau a déclaré explorée «Moyens de réaction à la provocation turque.» Peu de temps après, le ministère grec des Affaires étrangères a publié une déclaration exigeant que la Turquie «Cesser immédiatement ses activités illégales qui sapent la paix et la sécurité dans la région.»

M. Mitsotakis a parlé de ce sujet de tensions entre les deux pays voisins, tous deux membres de l’Otan, avec le président du Conseil européen Charles Michel. Il doit s’en entretenir également avec le secrétaire général de l’Alliance atlantique Jens Stoltenberg, selon le bureau du Premier ministre.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a dénoncé dimanche les mouvements “extrêmement préoccupants” de la marine turque en Méditerranée après la signature d’un accord maritime entre l’Egypte et la Grèce.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer