L’armée libyenne déclare son engagement à l’Accord de Genève

L’armée nationale libyenne a confirmé samedi soir qu’elle était pleinement engagée à “respecter pleinement l’accord de Genève”, notant que “la balle est désormais dans le camp de l’autre camp”.

Le porte-parole de l’Armée nationale libyenne, Ahmed Al-Mesmari, a déclaré samedi lors d’une conférence de presse, que «les parties qui ont participé à l’Accord de Genève ont compris depuis aujourd’hui qu’il n’y a pas de discussion sur l’intérêt suprême libyen, je salue les officiers qui ont participé à ce dialogue des deux parties, toutes. Ils sont diplômés des collèges militaires libyens et ont réussi à conclure ce bon accord national.

“Nous sommes un élément clé de l’accord de cessez-le-feu de Genève et nous surmonterons les défis auxquels il sera confronté avec le même esprit patriotique et la même détermination”, a-t-il ajouté.
Le porte-parole a souligné que l’Armée nationale libyenne “adhèrera pleinement à cette initiative et à tout ce qui y est énoncé, et que la balle est désormais dans l’objectif de l’autre partie”, notant que l’accord “a besoin d’un garant réel et honnête et d’une force de dissuasion pour mettre en œuvre les mesures”.

Et il a ajouté: “Il n’y a pas beaucoup de problèmes en fait, tout le monde doit faire des concessions et se rappeler que la patrie est au-dessus de tout”.
Il a également déclaré que “l’Accord de Genève est conforme à nos objectifs de lutte contre le terrorisme, Il n’y a pas de place pour les terroristes dans l’avenir de la Libye”.

Puis il a dit: “Il n’y a pas beaucoup de problèmes en fait, tout le monde doit faire des concessions et se rappeler que la patrie est au-dessus de tout”.
Il a également déclaré que “l’Accord de Genève est conforme à nos objectifs de lutte contre le terrorisme, il n’y a pas de place pour les terroristes dans l’avenir de la Libye”.

“Nous espérons que ce qui s’est passé à Genève s’applique à l’accord politique et économique, car le citoyen porte actuellement trop de fardeaux qui doivent être résolus au plus vite”, a-t-il conclu.

Vendredi, les deux parties au conflit libyen, impliquées dans les réunions du Comité militaire 5 + 5, ont signé un accord de cessez-le-feu permanent, après cinq jours de pourparlers au siège des Nations Unies.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page