L’Allemagne appelle au retrait des mercenaires et des forces du régime turc de Libye

L’Allemagne a appelé au retrait des forces étrangères de Libye, en particulier des forces du régime turc et des milliers de mercenaires syriens envoyés par la Turquie pour se battre pour soutenir l’ancien gouvernement d’al-Sarraj face à une attaque lancée par l’armée nationale libyenne. en avril 2019 pour libérer Tripoli de l’emprise des milices et du terrorisme.

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré mercredi au président turc Recep Tayyip Erdogan que le retrait des troupes étrangères de Libye serait un “signal important”, alors que les deux dirigeants ont promis de soutenir le nouveau gouvernement intérimaire libyen, a rapporté un porte-parole à Berlin.

Durant une visioconférence, Angela Merkel et Recep Tayyip Erdogan sont convenus de soutenir le gouvernement intérimaire du Premier ministre libyen Abdel Hamid Dbeibah dans ses efforts pour améliorer l’acheminement de biens de nécessité à la population et pour préparer les élections de décembre, a dit un porte-parole du gouvernement allemand.

“La chancelière a souligné qu’un début anticipé du retrait des soldats étrangers et des mercenaires enverrait un signal important”, a-t-il ajouté.

Merkel et Erdogan ont aussi évoqué les efforts internationaux dans la lutte contre la pandémie de coronavirus et des questions régionales dont la guerre civile en Syrie, a indiqué le porte-parole.

Le gouvernement libyen d’unité nationale a appelé lundi la Turquie à coopérer pour le départ des mercenaires et forces étrangères présentes sur le territoire libyen.

Nous appelons la Turquie à coopérer avec nous pour mettre fin à la présence de toutes les forces étrangères (forces du régime turc), et des mercenaires afin de préserver la souveraineté de la Libye, a déclaré la ministre libyenne des Affaires étrangères Najla al-Mangoush.

Lors d’une conférence de presse avec son homologue turc Mevlut Cavusoglu, en visite à Tripoli, Mme Mangoush a souligné l’importance de la contribution de la Turquie à la cessation des combats et à la stabilisation du cessez-le-feu dans tout le pays.

Le ministre turc a pour sa part critiqué «ces voix qui mettent sur un pied d’égalité la présence turque en Libye et celle de groupes illégitimes. Selon M. Cavusoglu, la coopération entre Ankara et Tripoli dans le cadre d’un accord militaire signé fin 2019 a «évité à la Libye de sombrer dans une guerre civile.

par: Arab Observer 



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page