Le Quartette Libye appelle au départ immédiat des mercenaires de Libye

Le Quartette Libye, composé de la Ligue des Etats arabes, l’ONU, l’Union européenne et l’Union africaine ont réclamé un retrait immédiat et sans conditions de toutes les forces étrangères et mercenaires de Libye, à l’issue d’une visioconférence de leurs dirigeants.

L’ONU a estimé à environ 20.000 le nombre de militaires étrangers principalement venus de Turquie et de mercenaires russes, syriens, tchadiens et soudanais déployés en Libye.

Dans un communiqué publié à l’issue de cette rencontre du groupe appelé Quartette Libye, organisée par la Ligue arabe, les participants ont aussi réclamé une application complète de l’embargo sur les armes” imposé pour la Libye depuis 2011 et qui a été régulièrement violé depuis.

Lors de sa réunion, le Quartette Libye a condamné les violations continues de l’embargo sur les armes et affirmé que toute intervention militaire externe en Libye est inacceptable, indique son communiqué.

Ses membres ont aussi “souligné le besoin urgent de trouver une solution durable et globale à la menace posée par les groupes armés et les milices, et ont appelé à la prise de mesures pour identifier et démanteler pleinement ces groupes”, ajoute le texte.

Le Quartette Libye a exprimé son plein soutien aux efforts du Conseil de la présidence, du GNU et des autres institutions nationales unifiées à mettre en œuvre la feuille de route et à achever avec succès la transition démocratique de la Libye.

Le Quartette Libye a réaffirmé son appui à la Haute commission électorale nationale pour qu’elle entreprenne les préparatifs nécessaires pour la tenue des élections présidentielle et législatives. Ses membres ont échangé leurs points de vue concernant l’assistance coordonnée qu’ils peuvent apporter tout au long du processus électoral, notamment par le déploiement éventuel de missions d’observation de l’UA, de l’UE et de la Ligue des Etats arabes « à la demande des autorités libyennes et si les conditions requises sur le terrain le permettent ».

Ils ont souligné qu’il importe que ces élections soient organisées dans un environnement politique et sécuritaire favorable afin qu’elles se déroulent dans un cadre inclusif, transparent et crédible où tous les Libyens s’engagent à respecter leurs résultats et intégrité du scrutin.

Ces dernières semaines, un départ de mercenaires syriens a été évoqué et, ce week-end, N’Djamena a évoqué l’arrivée au Tchad en provenance de Libye de plusieurs centaines de mercenaires tchadiens qui pourraient avoir contribué à des combats ayant conduit à la mort du président Idriss Déby.

par: Arab Observer 



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page