L’armée nationale libyenne rejette la proposition de Guterres de déployer des forces internationales

Un responsable militaire de l’Armée nationale libyenne a rejeté une proposition du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de déployer des forces de surveillance internationales pour soutenir l’accord de la Commission militaire mixte pour un cessez-le-feu permanent dans le pays, y compris des civils, ainsi que des militaires à la retraite d’organisations comme l’Union africaine, l’Union européenne, et la Ligue arabe..

Dans sa déclaration, le responsable a souligné que l’armée est en mesure de rétablir la stabilité, indiquant que le Comité militaire mixte fait de gros efforts pour activer ses décisions sur le terrain, de manière à garantir une cessation permanente des combats.

Dans une lettre au Conseil de sécurité de l’ONU, vue par l’agence de presse allemande, jeudi, Guterres a déclaré que les parties belligérantes en Libye avaient demandé l’aide de l’ONU pour mettre en œuvre le mécanisme de surveillance du cessez-le-feu dirigé par la Libye après avoir conclu un accord de cessez-le-feu en octobre dernier.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres souhaite envoyer des observateurs internationaux en Libye pour y superviser le fragile cessez-le-feu, dans l’espoir de tourner la page de 10 ans de guerre.

Par conséquent, “J’encourage les Etats membres et les organisations régionales à soutenir la concrétisation du mécanisme de cessez-le-feu, notamment en fournissant des observateurs internationaux sous la bannière des Nations unies”, déclare-t-il dans cette lettre datée de mardi.

Le secrétaire général demande aussi à toutes les nations de respecter l’embargo onusien sur les armes en Libye, qui a été manifestement bafoué.

Selon les conditions du cessez-le-feu, toutes les forces étrangères doivent quitter la Libye sous les trois mois.

20.000 soldats et mercenaires étaient encore dans le pays début décembre, selon l’émissaire de l’ONU Stephanie Williams.

Le gouvernement d’Al- Sarraj et l’armée nationale libyenne sont parvenus à un accord de cessez-le-feu le 23 octobre dernier après plus d’un an et demi de combats.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page