L’Australie retire la citoyenneté d’un Algérien reconnu coupable d’avoir dirigé une cellule terroriste

L’Australie a retiré la citoyenneté d’un responsable religieux musulman d’origine algérienne ayant été reconnu coupable d’avoir dirigé une cellule terroriste qui prévoyait de bombarder un match de football à Melbourne en 2005, a déclaré mercredi le ministre de l’Intérieur, Peter Dutton.

“J’ai annulé la citoyenneté australienne du terroriste condamné, M. Benbrika, [faisant de lui] le premier individu à avoir perdu sa citoyenneté alors qu’il se trouve encore sur le territoire”, a déclaré Peter Dutton.

“Il a été informé de la perte de la citoyenneté et il restera en prison tant que l’ordonnance de détention provisoire sera maintenue”, a-t-il ajouté.

Abdul Nacer Benbrika est désormais la première personne à être déchue de sa citoyenneté alors qu’il se trouve encore en Australie.

L’année dernière, les autorités du renseignement australiennes ont fait part de leurs inquiétudes au gouvernement, affirmant que le fait de retirer leur nationalité à des terroristes condamnés ou présumés pourrait avoir des “conséquences inattendues”.

Abdul Nacer Benbrika a purgé une peine d’emprisonnement de quinze ans, avec une période de non-libération conditionnelle de douze ans, pour avoir été le chef et membre d’une organisation terroriste.

Sa peine a expiré le 5 novembre dernier, mais il a été maintenu en prison en raison d’un ordre de détention provisoire délivré par la Cour suprême de Victoria.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page