Le bureau de l’ARP fixe la date du vote pour retirer la confiance de Ghannouchi

Le bureau de l’ARP a fixé la date du 30 juillet 2020 pour organiser la séance plénière consacrée à l’examen de la motion de retrait de confiance du président du parlement Rached Ghannouchi.

A l’issue de la réunion de le bureau de l’ARP qui s’est déroulée en présence de tous ses membres (13 membres), Ghannouchi a déclaré à la presse, que « la motion a fait l’objet d’un consensus entre les membres du bureau sans procéder à un vote pour la faire passer en séance plénière jeudi prochain ».

« Je n’ai pas débarqué sur un char mais j’ai été choisi par mon parti et j’ai été élu au parlement par des électeurs tunisiens et à la tête du parlement par des députés », s’est-il défendu.

Le député Oussama Khelifi (Qalb Tounes) a déclaré à l’agence TAP, que le vote de la motion de retrait de confiance à Ghannouchi en séance plénière sera un vote secret et sans discussion, et ce conformément au règlement intérieur du parlement.

La tentative d’évincer Ghannouchi de la présidence du Parlement est menée par Abir Moussi, chef du Parti destourien libre, qui accuse Ghannouchi de “terrorisme” et “que son parti reçoive des fonds de l’étranger”.

Moussi considère également que la création du parti a été entachée de plusieurs violations, exigeant le retrait de sa légitimité et la responsabilité des responsables qui lui ont accordé l’autorisation d’entrer dans la vie politique.

Elle a ajouté que son parti ne voterait pour aucun gouvernement comprenant des éléments de l’organisation de la Fraternité qui pratiquent le travail politique de manière visible ou secrète.
Le député PDL, Karim Krifa a indiqué, quant à lui qu’une plénière a été fixée à cet effet, et ce le 30 juillet 2020.

Une demande motivée pour le retrait de confiance au président de l’Arp Rached Ghannouchi a été déposée ce jeudi 16 Juillet 2020 au bureau d’ordre avec une liste 73 signatures, le minimum requis pour faire passer la motion devant une plénière.

Les signataires appartiennent aux groupes démocrates, la Réforme et Tahya Tounes en plus de quelques autres députés dont cinq du groupe National présidé par Hatem Mliki, sans compter les 16 députés du PDL qui ont également été déposés. Ce qui porte le nombre total à 89.

La date du 30 a soulevé quand même des interrogations dans le milieu politique, puisqu’elle coïncide avec la veille de l’Aïd, synonyme de grands départs en vacances avec la famille.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page