Le début de déconfinement dans de pays européens

De nouveaux pays européens entament cette semaine le déconfinement, par étapes. Premier pays à avoir imposé le confinement, l’Italie s’entrouvre lundi avec un régime de semi-liberté, mais craint une deuxième vague du Covid-19.
Quelque 4,4 millions de salariés italiens, qui ne sont pas en mesure de télétravailler, retrouvent le chemin du chantier, de l’entrepôt, de l’usine ou du bureau, lundi 4 mai. L’Italie fait ses premiers pas vers le déconfinement. Mais en toute prudence.

Pas de commerces de détail, pas de bars ni de restaurants, pas de réunion de famille, même s’il sera possible d’aller voir ses proches vivant dans la même région. Pas de rassemblement, ni de pique-nique au parc. La distanciation sociale maintenue y compris dans les transports, qui fonctionnent à capacité réduite et qui imposent le port du masque.
Les Italiens, encouragés par l’annonce dimanche de 174 décès dans le pays en 24 heures, le nombre le plus faible depuis le début du confinement, vont pouvoir souffler un peu.

Les autorités, qui ont amorcé ce déconfinement pour faire repartir une économie mise à genoux par la maladie, restent toutefois inquiètes face au risque d’une deuxième vague.
Le Portugal, moins touché par le Covid-19 que son voisin espagnol (avec 1 043 décès), commence également à rouvrir les petits commerces, salons de coiffure et autres concessionnaires automobiles, tout en respectant les règles strictes de distanciation.
Le port du masque ou de visières de protection est devenu obligatoire dans les magasins, les services publics et les transports en commun. Le plan de déconfinement du gouvernement s’étale sur le mois de mai.

En Espagne, où le Covid-19 a fait plus de 25 000 morts et dont les 47 millions d’habitants étaient enfermés depuis mi-mars, la population a redécouvert les joies du sport et de la promenade dès samedi. Le déconfinement du pays doit se poursuivre par phases d’ici la fin juin. Le pays a recensé dimanche 164 décès du nouveau coronavirus, chiffre quotidien le plus bas depuis presque sept semaines.
La levée des restrictions est en revanche déjà bien enclenchée en Allemagne, où les écoles vont progressivement rouvrir dans certains Länder lundi, en Autriche, où les artères commerçantes de Vienne ont retrouvé samedi leur animation avec la réouverture des magasins, ainsi que dans les pays scandinaves.

Autre signe de normalisation, le ministre allemand de l’Intérieur et des Sports s’est dit favorable dimanche à une reprise du championnat de football. Ce qui ferait de l’Allemagne le premier grand championnat européen à franchir ce pas.
En Europe de l’Est, les terrasses des cafés et des restaurants rouvriront à partir de lundi en Slovénie et en Hongrie, excepté dans la capitale, Budapest. En Pologne, des hôtels, des centres commerciaux, des bibliothèques et certains musées ouvriront également.
Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson a promis un plan de déconfinement la semaine prochaine. Là aussi, le chiffre des décès diminue (315 en 24 heures) mais les chiffres officiels marquent souvent une baisse le week-end, due aux retards dans les enregistrements, suivie d’une recrudescence.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer