Le régime turc continue de bombarder le nord de l’Irak

Des sources kurdes ont déclaré que “le régime turc continue de bombarder les zones frontalières de la région du Kurdistan avec des avions et de l’artillerie”.

Un soldat turc est mort dimanche dans le nord de l’Irak lors d’affrontements avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a indiqué le ministère turc de la Défense dans un communiqué.

Le soldat “est tombé lors d’accrochages dans le cadre de l’opération +Griffes du tigre+”, selon le communiqué, qui ne précise pas où les affrontements se sont déroulés.

Le 17 juin, après de premiers raids aériens, la Turquie, voisine de l’Irak, a lancé l’opération « Griffes du tigre » contre les combattants du PKK, qui dispose de bases et camps d’entraînement dans le nord kurde et montagneux de l’Irak.

En dépit des protestations des autorités irakiennes, Le régime turc continue à lutter contre un groupe qu’elle considère comme « terroriste », comme les Etats-Unis et l’Union européenne.

Au moins cinq civils ont déjà péri dans ces opérations au Kurdistan d’Irak, tandis qu’Ankara avait déjà annoncé la mort de deux de ses soldats et le PKK d’un de ses combattants.

Le PKK livre une guérilla séparatiste sur le sol turc depuis 1984. Le conflit entre l’Etat turc et les combattants kurdes a fait plus de 40.000 morts, dont de nombreux civils, depuis son déclenchement.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer