Le Royaume-Uni devient le pays le plus touché par la pandémie

Le Royaume-Uni a recensé vendredi 739 décès supplémentaires dus à la maladie Covid-19, marquant une recrudescence par rapport à la veille et portant à 27.510 morts le bilan total, qui compte désormais les décès survenus à l’hôpital et dans les maisons de retraite, a annoncé le ministre de la Santé Matt Hancock.
Critiqué pour avoir tardé à prendre la mesure de la crise et l’insuffisance du dépistage, le gouvernement britannique était sous pression pour atteindre son objectif de 100.000 tests par jour, qu’il s’était fixé début avril pour la fin du mois.

Après l’Italie et ses plus de 27 600 morts du Covid-19, c’est désormais le Royaume-Uni le pays le plus touché par la pandémie. Les décès des maisons de retraites et hors hôpitaux ont été finalement inclus dans ses statistiques. Le nombre de morts a donc bondi au milieu de cette semaine de 21 600 à plus de 26 000. Pour les autorités, le pays se trouve à un “moment dangereux”, le pic du virus n’est pas passé.

Lors de la conférence de presse quotidienne, le secrétaire d’État britannique Dominic Raab a demandé au public de faire preuve de patience :
“Nous travaillons maintenant sur toutes les options possibles pour une deuxième phase. Il y a de la lumière au bout du tunnel. Que vous soyez un travailleur de première ligne du NHS travaillant sans relâche, équipe après équipe, ou un parent à la maison avec de jeunes enfants…

Mais nous devons être patients et prudents alors que nous traversons un moment de risque maximal. Nous attendrons donc le prochain examen des données, début mai pour envisager quoique ce soit.
En Espagne, le nombre quotidien de décès ralentit, mais le déconfinement progressif planifié du 4 mai à fin juin suscite inquiétudes et attentes :
“La distance de deux mètres n’est pas respectée maintenant et ne le sera pas non plus, plus tard, c’est pourquoi je pense que les mesures devraient être un peu plus sévères.”

Avec un bilan similaire à celui de l’Espagne, soit environ 24 000 morts, la France n’a pas prévu de date de réouverture pour les cafés, les bars ou les restaurants au grand désespoir du secteur.
Comme en témoigne Sébastien Péron, propriétaire du bistrot La civette à Bourges :
“On voulait être sûr déjà d’avoir une date de réouverture pour les bars et restaurants, aujourd’hui, on n’en a pas. ON s’y attendait, mais il ne va pas falloir que ça dure une éternité parce que ça va être catastrophique pour tout le monde.”

Les Suisses eux peuvent pousser un soupir de soulagement car tous les magasins, restaurants, bars et musées vont rouvrir plus tôt que prévu à partir du 11 mai, mais dans des conditions très strictes. Le bilan en Suisse est de plus de 1 400 morts pour moins de 30 000 cas de contamination au Covid-19.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer