Les Etats-Unis ont accepté la médiation de l’UE sur le dossier iranien

Les Etats-Unis ont indiqué accepter une invitation de l’Union européenne à des pourparlers en présence de Téhéran pour relancer les efforts visant à restaurer l’accord sur le nucléaire iranien.

Les Etats-Unis ont accepté une offre de médiation de l’Union européenne sur le dossier nucléaire iranien, a déclaré vendredi la porte-parole de la Maison blanche, Jen Psaki.

Washington ne prévoit pas de retirer ses sanctions contre l’Iran avant une “conversation diplomatique”, a-t-elle dit à des journalistes à bord d’Air Force One lors d’un déplacement du président Joe Biden.

L’Union européenne travaille à l’organisation d’une réunion informelle sur l’Iran avec toutes les parties prenantes à l’accord de Vienne de 2015 et les Etats-Unis, a indiqué un haut responsable de l’UE.

“Les Etats-Unis acceptent une invitation du haut représentant de l’Union européenne à une réunion du P5+1 (un groupe rassemblant Etats-Unis, Allemagne, Chine, France, Royaume-Uni et Russie) et de l’Iran pour évoquer la meilleure façon d’avancer concernant le programme nucléaire de l’Iran”, a annoncé le porte-parole du département d’Etat, Ned Price.

L’administration Biden a par ailleurs annulé dans la foulée une proclamation unilatérale effectuée en septembre par le gouvernement de Donald Trump sur un retour des sanctions internationales contre l’Iran.

Dans une lettre au Conseil de sécurité de l’ONU, l’ambassadeur américain par intérim aux Nations unies, Richard Mills, indique que les sanctions internationales “levées par la résolution 2231” de l’ONU en 2015 et confirmant l’accord nucléaire conclu la même année avec Téhéran “restent levées”.

L’annonce en septembre dernier par l’administration Trump, qui avait décidé en 2018 du retrait des Etats-Unis de l’accord, avait été jugée nulle et non avenue par une large majorité des autres membres du Conseil de sécurité.

Le département d’Etat a enfin annoncé jeudi l’allègement des restrictions imposées sur les déplacements des diplomates iraniens auprès de l’ONU à New York.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page