Les Libyens donnent 24 heures au Gouvernement d’Al-Sarraj pour démissionner

Des centaines de Libyens, principalement des jeunes, ont manifesté à Tripoli pour le troisième jour consécutif contre la corruption du Gouvernement d’Al-Sarraj et la détérioration de leurs conditions de vie, dans un mouvement de protestation étroitement encadré par les forces de l’ordre.

La nouvelle manifestation a eu lieu malgré une intervention lundi du chef du Gouvernement d’union nationale (GNA), Fayez al-Sarraj, qui s’est dit déterminé à combattre la corruption et a promis un prochain remaniement ministériel.

Les manifestatnts ont donné 24 heures au Conseil de présidence du Gouvernement d’Al-Sarraj pour annoncer leur démission et respecter la volonté du peuple.

Ils ont également annoncé vouloir mener à bien une désobéissance civile dans toutes les rues de la capitale et fermer les quartiers au cas où ses revendications avaient été rejetées.

Dans un allocution télévisée lundi soir, M. Sarraj a tenté l’apaisement en soulignant « le droit légitime » de tout Libyen de s’exprimer. « Nous reconnaissons (…) notre part de responsabilité » dans la détérioration de la situation mais cette crise « dure depuis des années. »

Il a promis un remaniement ministériel. « Partant de mes responsabilités politiques et nationales, je prendrai certaines décisions, notamment la modification de certains portefeuilles ministériels. ».

Les manifestants ont protesté contre la présence de mercenaires turcs sur le territoire et se sont plaints du manque d’approvisionnement, notamment en eau et en électricité, et de la corruption généralisée. Les mercenaires syriens qui combattent en Libye sont payés en dollars, tandis que les Libyens souffrent du manque de liquidités, des prix élevés et de la détérioration des services de base. Les protestations se sont également étendues à des villes telles que Misrata et Sabha.

En outre, ils ont appelé à la libération immédiate des jeunes détenus à l’Accord, expliquant que « es citoyens de Tripoli sont sans électricité, eau, liquidités, tandis que les mercenaires reçoivent leurs salaires en dollars.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer