Vidéo montrant les mercenaires d’Erdogan en Azerbaïdjan

Le Centre arménien uni a publié une nouvelle vidéo montrant les mercenaires d’Erdogan envoyés par le président du régime turc pour participer aux combats dans le contexte du conflit qui fait rage entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan dans la région du Haut-Karabakh.

La vidéo montre des militants syriens combattant dans la région séparatiste. La vidéo a commencé avec trois hommes armés parlant devant une panneau, parlant un mélange d’arabe et de turc, et ils ont indiqué par le signal “Loups gris”.

Ce signe remonte à une organisation nationale turque nommée “Loups gris” ou “Ogaklari”, qui a été formée dans les années 1960, et est classée comme l’un des groupes nationalistes fanatiques néo-fascistes.

Dans une vidéo publiée sur Twitter en arabe, l’un des militants syriens dit: L’Arménie, ils ont massacré nos jeunes, dans une autre vidéo, l’un des hommes armés parlait alors que des obus pleuvaient près de la tranchée dans laquelle il combattait.

Bien que l’Azerbaïdjan, allié de la Turquie, nie l’existence de ces mercenaires dans le conflit qui fait rage depuis la fin de septembre dernier, les indications se sont multipliées concernant la présence de mercenaires syriens dans les combats intenses.

De son côté, le président français, Emmanuel Macron, a déclaré qu’il existe des preuves confirmant la présence de mercenaires au Haut-Karabakh.
La Turquie est entrée sur le champ de bataille rapidement après son déclenchement et a déclaré ouvertement son soutien à son allié l’Azerbaïdjan, et les mercenaires étaient l’un des moyens de ce soutien.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme indique qu’Ankara a envoyé environ 1 450 militants des milices pro-syriennes en Azerbaïdjan.
Le discours avec ces gens au début était que leur mission se limitait à sécuriser les champs pétrolifères, avant qu’Ankara ne les envoie sur les champs de bataille.

Haut-Karabakh est situé au cœur de l’Azerbaïdjan, mais il est sous contrôle arménien, il compte environ 150 000 habitants et les Arméniens représentent actuellement environ 95% de leur nombre.
Les nouveaux combats entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan sont les plus violents depuis l’accord de cessez-le-feu conclu en 1994, qui a mis fin à une guerre ayant fait au moins 30 000 morts.

par:  Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page