Bachar al Assad: la Turquie envoie des mercenaires syriens en Azerbaïdjan

Le président syrien Bachar al Assad a accusé mardi son homologue turc Recep Tayyip Erdogan et la Turquie d’être le “principal instigateur” de la résurgence du conflit au Haut-Karabakh, enclave séparatiste en Azerbaïdjan.

Dans une interview à l’agence de presse russe RIA, Al Assad a ajouté être en mesure de confirmer que la Turquie avait envoyé des mercenaires syriens dans ce territoire peuplé majoritairement d’Arméniens. La France, la Russie et l’Iran ont déjà formulé des accusations similaires, rejetées par la Turquie et l’Azerbaïdjan.

Les mercenaires syriens, ainsi que les forces azéries, participent aux combats qui font rage depuis plus d’une semaine contre les forces régionales et l’Arménie, après qu’Ankara, un allié de Bakou, les a forcés à entrer dans le conflit.

L’observatoire syrien des droits de l’homme avait précédemment déclaré qu’il avait surveillé la poursuite des opérations de transfert et d’entraînement des sociétés de sécurité turques et des renseignements turcs d’un grand nombre d’éléments de la milice pro-Ankara aux côtés de l’Azerbaïdjan.

Gelé depuis des années, le conflit entre les forces azerbaïdjanaises et les séparatistes arméniens de cette enclave montagneuse a repris le 27 septembre dernier, avec une intensité sans égal depuis la guerre meurtrière qui avait suivi l’effondrement de l’Union soviétique, en 1991.

Des centaines de personnes ont perdu la vie dans ces nouveaux affrontements qui menacent de s’internationaliser, la Turquie soutenant l’Azerbaïdjan tandis que l’Arménie et la Russie sont liées par un pacte militaire.

Bien que l’Azerbaïdjan, allié de la Turquie, ait nié la présence de mercenaires syriens, les preuves de leur présence et de leur implication dans les batailles se sont accrues, les États-Unis, la Russie et la France exprimant leur inquiétude quant au rôle des mercenaires de la Turquie dans le conflit.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré qu’il existe des informations confirmées selon lesquelles la Turquie envoie des mercenaires pour soutenir l’Azerbaïdjan dans sa lutte contre l’Arménie, indiquant que cette évolution annonce une dangereuse escalade du conflit en cours dans la région du Haut-Karabakh.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page