les ministres de l’Intérieur des pays de l’UE appellent à renforcer la sécurité de l’espace Schengen

Réunis à Bruxelles, les ministres de l’Intérieur des vingt-sept pays de l’UE ont appelé à renforcer la sécurité de l’espace Schengen de libre circulation et les frontières extérieures de l’Union européenne, dans une déclaration conjointe adoptée ce vendredi 13 novembre 2020 à la suite des attentats survenus en France et en Autriche.

Nous réaffirmons notre détermination à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour lutter contre cette terreur barbare de façon globale, avec tous les outils dont nous disposons, ont souligné les ministres dans leur déclaration.

Ils se sont aussi dits déterminés à faire aboutir avant la fin de l’année les négociations actuellement en cours pour une législation européenne visant à faire retirer dans l’heure les contenus à caractère terroriste en ligne.

La commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson a appelé les Etats membres à “mettre en application les outils existants, comme le Système d’information Schengen (fichier européen dans le cadre de la coopération policière) et la directive sur les armes à feu”.

Elle a insisté sur l’importance de contrôles systématiques aux frontières extérieures de l’UE, mentionnant une étude menée en 2019 par Frontex, l’agence européenne des garde-frontières, selon laquelle 22% de ceux qui entrent dans l’espace Schengen n’ont pas été dûment enregistrés. “Il y a donc clairement une marge d’amélioration”.

“Nous sommes tous d’accord sur le fait que la protection des frontières extérieures de l’Europe doit être renforcée de façon significative, en particulier pour des raisons de sécurité”, a déclaré à la presse le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, dont le pays assure la présidence semestrielle de l’UE.

Les ministres de l’Intérieur des pays de l’UE se sont aussi dits déterminés à faire aboutir “avant la fin de l’année” des négociations actuellement en cours pour une législation européenne visant à faire retirer dans l’heure les “contenus à caractère terroriste” en ligne.

La Commission prévoit d’organiser le 30 novembre un forum réunissant les pays membres de l’UE et de l’espace Schengen (qui regroupe 22 des 27 pays de l’UE, plus la Norvège, l’Islande, la Suisse et le Liechtenstein), afin de préparer une réforme des règles régissant cet espace, attendue en mai 2021.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page