L’OCI confirme son soutien aux solutions conformes aux résolutions internationales

Une réunion d’urgence de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), au niveau des ministres des Affaires étrangères, a débuté, lundi à Djeddah, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, pour discuter de la situation concernant le prétendu “accord du siècle”.

“Nous espérons que nous parviendrons au cours de la réunion, à une position qui réponde aux aspirations du peuple palestinien, et à ne pas adopter d’efforts qui ne respectent pas les droits nationaux inaliénables du peuple ou qui vont à l’encontre des références légales et internationales convenues pour la solution”, a déclaré Yusuf bin Ahmed Al-Uthaymeen, Secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique, dans un discours prononcé au début de la réunion.”

Il a souligné que toute solution doit être basée sur la mise en place d’un État palestinien souverain et géographiquement lié, avec Jérusalem-Est comme capitale, soulignant que la question figure toujours en tête des “priorités de l’organisation” (OCI).
Et d’ajouter: “Nous renouvelons notre engagement continu dans les efforts internationaux visant à réaliser la paix, la sécurité, la stabilité et la justice, conformément à la légitimité internationale et à l’Initiative de paix arabe”.

Al-Uthaymeen a expliqué que son organisation soutient tous les efforts internationaux “qui cherchent une solution politique à la question palestinienne, préservent la primauté du droit international et respectent toutes les parties pour parvenir à une paix juste et globale dans la région”.
Il a également réaffirmé le soutien de son organisation à “l’Autorité palestinienne et aux choix du peuple”.

À son tour, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Faisal bin Farhan, a affirmé, dans son allocution, que son pays insiste sur la nécessité d’une “solution juste et globale à la question palestinienne qui garantisse le droit du peuple à établir un État avec Jérusalem-Est comme capitale conformément à la légitimité internationale et à ses décisions”.
Il a souligné que son pays “soutient les efforts visant à faire avancer les négociations pour parvenir à une solution juste au problème, mettant fin au conflit palestino-israélien par une solution globale, garantissant la restauration des droits légitimes du peuple (palestinien)”.

L’Organisation de Coopération Islamique, qui comprend 57 pays, avait confirmé, dans un communiqué de presse précédent, que la solution à la question palestinienne devait être conforme au droit international, aux résolutions pertinentes des Nations Unies et à l’initiative de paix arabe.
L’OCI a réaffirmé sa position de principe de soutien au peuple palestinien dans sa lutte pour recouvrer ses droits légitimes, notamment la création d’un État indépendant et souverain avec Jérusalem-Est pour capitale.

Le président américain Donald Trump avait annoncé “l’accord du siècle”, lors d’une conférence de presse tenue mardi dernier à Washington, en présence du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu.
Le plan, rejeté parIsrael plusieurs pays, ainsi que par l’Autorité palestinienne et toutes les factions de la résistance, comprend la création d’un État palestinien sous la forme d’un archipel relié par des ponts et des tunnels, et faisant de la ville de Jérusalem la capitale “unifiée” d’Israël.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page