Palestine occupée : Les troupes de l’occupation ferment les routes principales de Ramallah

Les troupes de l’occupation israélienne ont fermé aujourd’hui vendredi les routes principales des villages à l’ouest de Ramallah en Cisjordanie occupée et ont renforcé leur présence militaire sur les entrées de la province de Ramallah, ont arrêté et fouillé véhicules des citoyens, selon des sources locales.

Les sources ont rapporté à WAFA que ces troupes ont également perquisitionné des maisons et des magasins dans les villages et ont détenu un cameraman.

En plus, l’armée israélienne a envahi la localité de Beitunia à l’ouest de Ramallah et ont perturbé la circulation des citoyens.

L’armée israélienne a prétendu qu’il a fermé ces routes afin de rechercher un Palestinien soupçonné d’avoir tué un colon israélien et d’avoir blessé deux autres lors d’une attaque près de la colonie israélienne illégale de Dolev, près du village de Ras Karkar.

Selon l’armée israélienne, l'”attaque à la bombe artisanale” a eu lieu à proximité de la colonie juive de Dolev, au nord de Ramallah, en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans.

Elle s’est produite près d’un réservoir d’eau qui sert aussi de piscine à des Israéliens et Palestiniens de la région, selon des responsables israéliens.

Les responsables israéliens ont généralement menacé de prendre différentes mesures de punition collective à la suite de telles attaques, telles que la destruction de maisons des familles d’attaquants présumés et l’accélération de la construction de colonies illégales en Cijordanie occupée.

Ces mesures israéliennes, prises sous le couvert de la sécurité, ont pour objectif de consolider l’occupation militaire de la Cisjordanie par Israël depuis  51 ans, et son projet colonial qu’il applique avec une violence courante et souvent meurtrière contre les Palestiniens.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page